ARTISTE:

BEYOND CREATION

(CANADA)
TITRE:

THE AURA

(2011)
LABEL:

SEASON OF MIST

GENRE:

DEATH METAL

TAGS:
"The Aura se destine non seulement aux amateurs de death-technique et/ou progressif mais aussi aux auditeurs ouverts, désireux de découvrir des territoires inexplorés."
THIBAUTK (30.04.2013)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Il y a un moment, un instant, un changement, un bouleversement... il y a une rencontre avec The Aura.

Les mots manquent... Quelques secondes de silence sont donc nécessaires pour se remettre de ce chamboulement (silence). silence....

The Aura est un disque remuant, il fait jaillir un feu d’artifice auditif, exploser un orgasme musical. Associez les émotions ressenties, la musique que vous entendez à des couleurs... Peut-être voyez-vous du vert, du rouge ou du bleu sortir de cet arc-en-ciel.

Captons ces quanta de pure énergie musicale, ces oscillations asymétriques durant ces onze étapes, onze titres de musique percutants, brutaux et progressifs,
onze paliers vertigineux à couper le souffle, onze cercles infernaux, onze paradis angéliques.

La guitare est le pilier soutenant cette architecture, les rythmiques sont élaborées et complexes. L’instrument suit les changements avec classe et maîtrise. Le son clair se développe par moments pour apporter un bol d’air frais, pour diluer ce magma sonore. Ecoutez donc les instrumentaux (Chromatic Horizon ou Elevation Path).

La guitare soliste est énorme, elle expose toute la palette de jeu technique imaginable : agile dans le sweeping, le tapping, le speed picking ou bien le légato. La basse est chaude, elle pose des phrases mélodiques mais aussi quelques soli techniques et chantants. La batterie est d’une finesse juste, elle est habile à dispenser des blast, elle passe d’un rythme à l’autre, d’une mesure à une autre avec une aisance hallucinante. Quant à la voix, elle navigue entre grunt et screamo, elle supporte des paroles au contenu fort, social (Social Disability) ou plus introspectif (Omnipresent Perception ou The Aura).

Rarement un album de death-metal n'aura proposé des paroles aussi travaillées et poétiques. Le groupe étant originaire du canada, il se permet une chanson en français (Le Détenteur) qui es un véritable poème rageur :
Tel un engrenage fragmenté,
Fracturé comme l'homme et sa duplicité
J'ai les yeux rivés sur ce qu'est notre société


Toutes les compositions sont grandioses, on pense souvent à Augury ou Cryptopsy (et pour cause…), mais aussi à Necrophagist, Cynic ou Nocturnus pour les passages instrumentaux très présents et les soli fouillés aux mélodies imparables.

Savourez pleinement les pépites de cet album, sachez goûter au paradis avec The Aura ou The Deported qui construisent une combinaison d’ambiances variées. Laissez derrière vous tous à-priori. Écoutez cette musique, sentez ces ondes animales et telluriques, ces fluctuations quantiques dans cet espace multidimensionnel instable. Pour les amateurs de death-technique et/ou progressif, ou tout simplement pour les auditeurs ouverts, désireux de découvrir des territoires inexplorés.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/beyondcreationofficial



GROUPES PROCHES:
CRYPTOPSY, CYNIC, AUGURY


LISTE DES PISTES:
01. No Request For The Corrupted - 04:56
02. Coexistence - 07:37
03. Chromatic Horizon - 01:54
04. Omnipresent Perception - 06:12
05. Injustice Revealed - 03:55
06. Le Détenteur - 02:35
07. The Aura - 07:07
08. Social Disability - 05:30
09. Elevation Path - 01:45
10. The Deported - 11:09

FORMATION:
Christian Donaldson: Guitare solo sur "Omnipresent Perception"
Dominic "Forest" Lapointe : Basse
Guyot Begin-Benoit : Batterie
Kévin Chartré : Guitares
Simon Girard : Chant / Guitares
Youri Raymond: Chant sur "Le Détenteur"
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
5/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
IN VAIN: Ænigma (2013)
BLACK METAL - Avec Ænigma, In Vain se rappelle à notre bon souvenir, signant ici son meilleur album.
GRACE DISGRACED: Enthrallement Traced (2012)
DEATH METAL - Enthrallement Traced s'impose comme une solide galette, à la prise de son carrée et animée par des musiciens au métier incontestable. Du bon gros Death Metal qui tâche, plus technique qu'effrayant.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022