AGE OF SILENCE

(NORVÈGE)

ACCELERATION

(2004)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
Expérimental, Technique
""
CHILDERIC THOR (30.08.2012)  
3/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Bien sûr, il y a Lazare et sa voix profonde et belle, reconnaissable entre mille et capable à elle seule de sauver n'importe quel album de la médiocrité. Bien sûr, il y a Hellhammer, le mercenaire norvégien de la batterie, ici dans un registre plus subtil, sinon délicat, qu'avec son principal port d'attache, Mayhem, pour ne pas le nommer. Bien sûr, il y a ces arrangements progressifs soignés et une interprétation générale impossibles à critiquer. Bien sûr, il y a des titres aussi excellents que "Auditorium Of Modern Movements" lequel, placé en ouverture, nous laissait espérer le grand disque qu'Acceleration n'est malheureusement pas tout à fait.

Pas qu'il soit mauvais, mais à l'instar de Winds, dont il est à la fois le faux frère jumeau et l'héritier, Age Of Silence ne parvient jamais vraiment à dépasser son double statut de super-groupe (où l'on trouve aussi Andy Winter de Subterranean Masquerade, ainsi que Lars Eric Si, ex Kold, entre autres) et de laboratoire évolutif entre les mains de musiciens tous issus du landerneau extrême et Black Metal en particulier, animés par l'envie de faire joujou et explorer une voie plus avant-gardiste que ce qu'ils ont l'habitude de ruminer avec leur groupe respectif.

Et après un très bon début, incarné, outre le premier titre déjà cité, par le morceau éponyme et "A Song For D. Incorporated", Acceleration finit par tourner en rond et à lasser. Du coup, on reste sur sa faim, un goût amer dans la bouche, celui d'avoir rater de peu quelque chose de grand. Même les lignes vocales de Lazare, dont c'est toujours un plaisir de savourer la tessiture limpide, presque aérienne, n'y peut rien.

Néanmoins plus réussi que Reflections Of The I et The Imaginary Direction Of Time de Winds, dont il adopte le même tapi de claviers, la dimension orchestrale en plus ("90° Angles"), malgré un menu inégal, Acceleration déçoit mais demeure agréable car ses géniteurs y livre un travail forcément impeccable, toutefois trop dominé par ces nappes progressives. Peut-être en attendions-nous trop ? De fait, L'album où Lazare règnerait seul, donc pas comme chez Solefald et nonobstant le talent de ce dernier, reste encore à écrire...
- Site officiel
GROUPES PROCHES:
-

LISTE DES PISTES:
01. Auditorium Of Modern Movements - 03:36
02. Acceleration - 04:30
03. The Concept Of Haste - 04:09
04. A Song For D. Incorporated - 04:59
05. The Green Office And The Dark Desk Drawer - 04:17
06. The Flow At 09:30 Am - 06:25
07. Of Concrete And Glass - 03:14
08. 90° Angles - 07:19
09. I No Longer Know If I Am Mad - 02:28
10. Synthetic, Fabricated, Calculated - 04:11

FORMATION:
Andy Winter: Claviers
Eikind: Basse
Extant: Guitares
Hellhammer: Batterie
Kobbergaard: Guitares
Lazare: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
UFO: Covenant (2000)
HARD ROCK -
NIADEM'S GHOST: In Sheltered Winds (1987)
ROCK -
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024