ARTISTE:

ALTAR OF PLAGUES

(IRLANDE)
TITRE:

MAMMAL

(2011)
LABEL:

PROFOUND LORE

GENRE:

BLACK METAL

TAGS:
Chant screamo, Dissonant, Growl, Mélancolique
""
CHILDERIC THOR (11.07.2011)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Bénéficiant désormais d’une aura quasi culte, comme tend à le démontrer le double partenariat avec Candlelight et Profound Lore, il aurait été tentant pour Altar Of Plagues de poursuivre la voie entamée avec sa précédente excavation, Tides, EP qui le voyait souligner ses traits les plus atmosphériques et post metal pour un résultat encore une fois impressionnant.

Il n’en est donc rien et Mammal reprend plutôt les choses là où les avait laissées White Tomb il y a deux ans. Le socle sale et boueux à base de post black metal ferrugineux est identique. L’architecure également, reprenant une figure à quatre côtés. Mais outre le fait que ceux-ci ne semblent cette fois-ci n’en former qu’un seul, les Irlandais surprennent et décevront peut-être, en cherchant à canaliser la puissance dévastatrice de leur art.

Tout en tension rentrée et souterraine, Mammal a quelque chose d’une boule de haine et paraît constamment vouloir repousser le moment de l’explosion, du déchainement. Malgré les décharges terreuses qui le secouent, "Neptune Is Dead", du haut de ses 18 minutes, illustre bien ce canevas où l’énergie sismique propre au groupe, est toujours prête à jouir sans jamais vraiment y parvenir. A la ligne droite, les Irlandais préfèrent les courbes tortueuses, les chemins sinueux.

Si l’effet de surprise ne joue plus désormais, on se surprend toutefois à être encore étonné par les tentaculaires ramifications que le groupe arrivent à déterrer de cette terre épaisse charriant un désespoir prégnant et douloureux. Comme en témoigne le grandiose "Feather And Bone", intacte est sa faculté, aidé par une batterie dont les roulements ressemblent à des battements de cœur en fin de course, à tricoter de longs instants suspendus au-dessus d’un gouffre sans fin. Jusqu'au bord de la rupture. C’est dans ces moments de (fausse) accalmie que la musique d’Altar Of Plagues gagne toute sa beauté désanchantée, laquelle vous prend constamment aux tripes.

Si "When The Sun Drowns In The Ocean" pourra décevoir, long râle mortuaire uniquement basé sur une fantomatique imprécation féminine d’inspiration gaélique, il participe cependant à l’ambiance funéraire d’un album sévère d’une texture rèche et en cela, y a toute sa place. Car, loin d’en polisser les contours, il contribue au contraire à l’enfoncer profondément dans un charnier insondable, préparant ainsi le terrain à la pulsation terminale, "All Life Converge To Some Center", marche funèbre aux confins d’un Doom abyssal que fissurent des lignes de guitares à la fois granitiques et belles à en pleurer.

Quand bien même les limites de son art commencent tout doucement à affleurer à la surface, il est encourageant de voir qu’un groupe comme Altar Of Plagues qui ne conçoit pas ses albums comme un simple agrégat de morceaux disparates mais au contraire comme un tout indivisible avec un début et une fin, bénéficie d’une reconnaissance tout à fait méritée. Organique et vertigineuse, intense et douloureuse, Mammal est une œuvre écrite à l’encre noire, celle de la tourbe, qui lui sert de combustible, confirmant une identité sonore qui porte en elle les stigmates tant historiques que géographiques de la terre qui a vu naître ses auteurs.


Plus d'information sur http://www.altarofplagues.com/





LISTE DES PISTES:
01. Neptune Is Dead - 18:44
02. Feather And Bone - 11:42
03. When The Sun Drowns In The Ocean - 08:18
04. All Life Converges To Some Center - 13:15

FORMATION:
Dave Condon: Chant / Basse
James Kelly: Chant / Guitares / Claviers
Johnny King: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
PAGAN'S MIND: Heavenly Ecstasy (2011)
METAL PROGRESSIF - Pagan’s Mind réussit à se maintenir sur les sommets du genre, affirmant un peu plus son identité à chaque album, tout en étant capable de se renouveler.
MAYHEM: De Mysteriis Dom Sathanas (1993)
BLACK METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ALTAR OF PLAGUES
ALTAR-OF-PLAGUES_Teethed-Glory-And-Injury
Teethed Glory And Injury (2013)
3/5
3/5
PROFOUND LORE / BLACK METAL
ALTAR-OF-PLAGUES_Tides
Tides (2010)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / BLACK METAL
ALTAR-OF-PLAGUES_White-Tomb
White Tomb (2009)
4/5
3/5
PROFOUND LORE / BLACK METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022