ARTISTE:

PONAMERO SUNDOWN

(SUÈDE)
TITRE:

RODEO ELECTRICA

(2011)
LABEL:

TRANSUBSTANS

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Chant éraillé, FM, Old School
""
CORTO1809 (04.05.2011)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Ne vous fiez pas au taureau de la pochette ! Ponamero Sundown n'est pas un groupe espagnol mais Suédois. Par contre, ce taureau aux cornes dressées semblant prêt à charger donne le ton de cet album qui mène un train globalement assez furieux.

Car Ponamero Sundown ne fait pas dans la dentelle et le premier titre, 'Evil Wand', annonce immédiatement la couleur : un bon vieux hard rock des familles, assez typé 70's, avec une guitare électrique en verve, une batterie qui n'a pas peur de se faire entendre, une basse qui cavale et un chant qui décoiffe.

Les titres s'enchainent, pour la plupart délivrant ce même hard rock énergique de qualité. Rien à redire sur le mixage ou le jeu des musiciens, tous deux très bons. Le chant ne donne jamais l'impression de forcer, sachant se déchirer ou faire preuve de retenue aux bons moments (très beau travail sur 'Sorrows'). Mais "Rodeo Electrica" reste dans les limites du genre avec beaucoup de décibels, un certain manque de variété et de nouveauté, et malheureusement une tendance à retrouver tous les clichés du genre qu'ils soient bons ou mauvais.

Quelques titres essayent de sortir des sentiers battus, mais ne sont guère convaincants. Ainsi les deux instrumentaux assagis, 'Rodeo Electrica Part I' et 'Not The Time', développent-ils des thèmes musicaux intéressants, le premier rappelant un bon western et le second étant très inspiré de 'The Battle Of Evermore' ("Led Zeppelin IV"). Cependant ils sont beaucoup trop répétitifs pour être réellement séduisants. 'Fathomless Nothingness' n'est rien de plus qu'une ballade sympathique, passage obligé de tout groupe de hard qui se respecte et l'intro trash de '1025' fait long feu avant que le groupe ne retourne à un hard des plus classiques.

Le meilleur morceau reste au final 'The Ghost' avec son alternance de riffs soutenus sur le refrain et de mélodies plus arpégées sur le couplet. Cette alchimie entre moments sensibles et rythmiques lourdes met du relief à ce titre, qui fait souvent défaut au reste de l'album.

Fans de Deep Purple, de Black Sabbath, ou, dans une moindre mesure, de Led Zeppelin, réjouissez-vous, ce disque semble fait sur mesure pour vous. Pour les autres, rien de rédhibitoire : "Rodeo Electrica" est un album bien fait, aux compositions intéressantes mais un rien répétitives. Agréable à écouter, mais qui peut facilement devenir lassant...


Plus d'information sur http://www.ponamerosundown.com





LISTE DES PISTES:
01. Evil Wand - 04:24
02. Highway Messiah - 02:04
03. Sorrows - 03:23
04. The Dice - 05:09
05. 1025 - 04:05
06. Rodeo Electrica – Part I - 02:04
07. Shot For Glory - 04:44
08. Sinners Breed - 04:38
09. Not The Time - 02:46
10. The Ghost - 05:45
11. Goddess Of The Sun - 05:15
12. Fathomless Nothingness - 03:23
13. Rodeo Electrica – Part II - 05:53

FORMATION:
Anders Martinsgård: Guitares
Nicke Engwall: Chant
Oliver Gille Vowden: Basse
Peter Eklund: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
INSIDEAD: Chaos Elecdead (2011)
THRASH -
SYMFONIA: In Paradisum (2011)
METAL MELODIQUE -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022