ARTISTE:

CORRUPTION

(POLOGNE)
TITRE:

BOURBON RIVER BANK

(2010)
LABEL:

MYSTIC

GENRE:

STONER

TAGS:
Bluesy, Chant éraillé, Groovy, Sudiste
""
NICOFRED (01.06.2010)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Si les éloges sur la qualité des groupes polonais ne manquent pas sur la toile, Corruption, bien que dans le circuit depuis le début des années quatre vingt dix, n’est pas encore à la pointe de la reconnaissance internationale. Pourtant, le groupe arpente les scènes sur le sol de son propre pays et a même participé au copieux et renommé Wacken en 2009.

Ce cinquième album, "Bourbon River Bank", marque l’arrivée de Corruption sur le dynamique et fort intéressant label Mystic Production. Bien que l’artwork de la pochette s’éloigne des courbes suggestives et très ciblées sous la ceinture des précédentes livraisons du quintet, le contenu de cette nouvelle production n’est pourtant pas avare en "beat" plein de rondeur, idéalement frappés dans l’ultime but de provoquer quelques déhanchements bien appropriés toutefois à une gente féminine n’ayant pas froid aux yeux.

Cette galette taillée dans la roche granitique s’octroie par moment quelques orientations purement boogie / blues fort bien ressenties à travers des guitares acoustiques, comme en atteste le premier titre "Beelzeboss", mais encore sur le morceau de clôture au titre éponyme coulé dans une veine qu’un célèbre trio barbu du Texas ne renierait foncièrement pas. Entre ces deux plages, Corruption fait étale d’un certain talent pour exhiber sans retenue des riffs puisés dans un stoner aux forts relents métal. L’efficacité et la précision sont de mise sous l’impulsion de titres forts et remuants comme "Hell Yeah !" et "Magus" arrosé de quelques notes d’harmonica "fend la bise". Les soli fusent comme un tir croisé de roquettes sous une rythmique implacable. D’ailleurs, les parties instrumentales évoquent aussi bien Karma To Burn que Corrosion Of Conformity. Le chant dispensé s’accommode sans anicroche car modulé intelligemment entre éraillements du gosier et lignes plus claires au gré du contenu de chaque titre.

Corruption n’hésite pas non plus à appuyer sur le champignon quand il le faut, histoire de briser toute forme de monotonie. D’ailleurs, "Engines" et "One Point Losers" semblent le fruit d’un croisement sordide entre Motörhead et Texas Hippie Coalition. Le groupe sait aussi ralentir le tempo en injectant des rythmes plus lourds et marqués sur "Worlds Collide" dont la texture n’est pas sans rappeler le southern blues rock. Le pachydermique "Devilero", en forme de rouleau compresseur, nivelle tout sur son passage. Un véritable étalage de force et de conviction jaillit tout au long de ce morceau de bravoure.

Alors certes, cette formation composée de musiciens expérimentés et talentueux dans leur domaine de prédilection ne s’impose pas en terme d’originalité, mais il sait se faire apprécier au même titre qu’un breuvage aux alias de tord boyaux servi sur un plateau où les rivets et autres clous sont dignes de figurer sur une ceinture du même nom. "Bourbon River Bank" s’inscrit donc comme un disque hautement garant des qualités nécessaires à la marque de fabrique du stoner dispensé par une école polonaise qui a décidément le vent en poupe ces temps-ci.


Plus d'information sur http://corruption.rockmetal.art.pl/





LISTE DES PISTES:
01. Beelzeboss - 02:24
02. Hell Yeah! - 03:26
03. Magus - 04:07
04. Candy Lee - 04:07
05. Devileiro - 05:32
06. Engines - 02:28
07. Worlds Collide - 05:19
08. Another - 03:07
09. Addicts, Lovers And Bullshitters - 03:33
10. One Point Losers - 02:25
11. Pillow Man - 04:59
12. Morning Star Whiskey Bar - 04:24
13. Bourbon River Bank - 04:53

FORMATION:
Aniol: Basse
Eryk: Guitares
Melon: Batterie
Opath: Guitares
Rufus: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
PAVIC: Unconditioned (2008)
ROCK - Il ne suffit pas d’être beau, de savoir jouer de la guitare et d’avoir plein d’amis sur Myspace pour pondre un disque de qualité
AARON ENGLISH: American (Fever) Dream (2010)
ROCK -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CORRUPTION
CORRUPTION_Devil-s-share
Devil's Share (2014)
3/5
-/5
METAL MIND / STONER
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2023