ARTISTE:

HOLDSWORTH PASQUA HASLIP WACKERMAN

(DEFAULT)
TITRE:

BLUES FOR TONY

(2009)
LABEL:

MOONJUNE

GENRE:

JAZZ

TAGS:
Fusion, Guitar-Hero, Technique
""
MARC M (03.11.2009)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Allan Holdsworth est un monstre sacré de la guitare jazz-rock qui n'a jamais connu de succès commercial mais demeure une référence vénérée pour une myriade de guitaristes, parfois de metal d'ailleurs… Artiste culte, Holdsworth est aussi un perfectionniste, très peu prolixe et chacun de ses albums représente donc une sorte d'évènement. Il n'a d'ailleurs quasiment jamais sorti de disque live officiel jusqu'à "All night wrong" en 2002, alors que ses improvisations sont légendaires ! Alan Pasqua fût plus connu comme sessionman derrière des célébrités, de Bob Dylan à Carlos Santana. Les deux hommes ont pourtant fait partie du groupe de Tony Williams' Lifetime, reformé en 1975 sous le nom Tony Williams' New Lifetime (qui a sorti 2 album à cette époque). Jimmy Haslip des Yellowjackets est un bassiste de grande classe subtil et très mélodique. Enfin, Chad Wackerman (qui a démarré chez Zappa et est connu, ainsi que Haslip et Pasqua, comme musicien de session), est un vieux compère qui a déjà souvent joué avec Holdsworth et même composé à l'occasion pour lui, sans parler d'un album solo où le guitariste intervient souvent.

Les présentations étant faites, parlons de ce projet live dédié au batteur de légende Tony Williams, décédé en 1997 et qui connut ses heures de gloire comme tant d'autres aux côtés de Miles Davis puis en solo au moment où ce qu'on appelait la fusion (jazz-rock) connaissait ses heures de gloire dans la première moitié des années 70, notamment grâce à des groupes comme le Mahavishnu Orchestra de John McLaughlin et Return To Forever de Chick Corea. Vient s'ajouter le Lifetime de Williams, lequel avait d'ailleurs déjà travaillé aussi avec McLaughlin en 1969 ! Voici des groupes qui ont bercé en leur sein des virtuoses aujourd'hui mondialement reconnus…

Holdsworth et Pasqua ont décidé de faire revivre cette époque dès 2006, au travers d'une tournée des clubs où ils reprenaient certaines compositions du répertoire de Lifetime mais aussi quelques pièces personnelles et d'autres inédites ("this must be jazz" entre autres), peut-être plus ou moins improvisées. Haslip et Wackerman étant deux grands virtuoses ayant tous les deux travaillé avec Holdsworth, leur choix comme section rythmique était particulièrement judicieux. Si un DVD de cette tournée est déjà sorti en 2007, on se demande vraiment pourquoi il aura fallu si longtemps pour voir sortir une contrepartie en CD, qui ne reprend pas forcément les mêmes versions que celles du DVD.

Evidemment, si vous ne supportez pas les poncifs du genre, c'est-à-dire une trame mélodique souvent accessible mais parfois lourdement étendue au travers de soli où la vedette est donnée tour à tour à la guitare et aux claviers mais également à la section rythmique, passez votre chemin… Dès le premier morceau, "Blues for Tony", on a déjà droit à un solo de batterie de plus de 4 minutes, que je ne trouve guère passionnant mais pas archétypique - c'est déjà ça. Wackerman est habitué aux polyrythmies et autres tortures intellectuelles pour batteurs, mais sa frappe reste à la fois feutrée et puissante et il n'abuse pas des roulements ultrarapides… Ceci étant dit, les morceaux ne sont pas tous si longs (voir la liste ci-dessous) et le quatuor sait être concis et efficace.

Holdsworth est un maître des harmonies inhabituelles et ses passages legato sont toujours aussi uniques au monde… Sa sonorité veloutée qui rappelle celle d'un violon (son premier instrument) est plus chaude et claire que jamais… Sans parler de son amour pour des textures proches de celles des claviers, que l'on retrouve ici et là, aux côtés d'arpèges cristallins et parfois de quelques rares riffs un peu plus lourds. Les aficionados ne seront pas déçus, avec notamment deux versions améliorées et largement développées de ses compositions "Pud wud" (de "Sand") et "Looking glass" (de "Atavachron"), et surtout le fantastique "Fred" qu'il écrivit pour Tony William's New Lifetime… Moments de grâce !
Pasqua use et abuse de divers timbres de piano électrique souvent assez gras, voire distordus, presque psychédéliques parfois (cf. la réinterprétation complète de son "San michele") et emploie également quelques sons plus artificiels. Son passage solo est empli de finesse et de sensibilité au lieu d'une virtuosité débridée. Quant à la section rythmique, en particulier la basse ronde, féline, aussi véloce et fluide que mélodique de Jimmy Haslip, c'est un véritable banquet de roi auquel on a affaire.

Pour peu que l'on ait l'envie de découvrir un genre qui s'apparenta plus d'une fois au rock progressif (où réciproquement), c'est ici l'occasion de le faire grâce à un quatuor exceptionnel, un de ces supergroupes de jazz-rock comme on n'en fait plus beaucoup, où chaque homme est non seulement un maître de son instrument mais aussi un maître de l'improvisation… Et de l'improvisation en groupe. Cela mène parfois à des dérives assez stériles réduites heureusement au minimum. Mais l'important, et c'est le plus souvent le cas ici, est lorsque ce sens de l'improvisation conduit à des moments passionnants d'intense magie (pas forcément lors de cascades de notes interminables… écoutez donc la seconde partie si planante de "This must be jazz", superbe !).

Bref, un disque essentiel pour tout amateur d'excellence instrumentale mais aussi friand d'originalité. On est très loin d'un disque de jazz traditionnel. Holdsworth et ses acolytes produisent ici une musique à la croisée des chemins, qui peut s'écouter à plusieurs niveaux, pour peu que l'on fasse preuve d'une certaine ouverture d'esprit.


Plus d'information sur



GROUPES PROCHES:
-


LISTE DES PISTES:
01. Blues For Tony (11:12)
02. The Fifth (8:58)
03. It Must Be Jazz (8:38)
04. Fred (9:56)
05. Guitar Solo (3:35)
06. Pud Wud (9:59)
07. Looking Glass (10:07)
08. Piano Solo (4:51)
09. San Michele (11:31)
10. Proto-cosmos (5:46)
11. Red Alert (5:50)

FORMATION:
Alan Pasqua : Claviers
Allan Holdsworth: Guitares
Chad Wackerman: Batterie
Jimmy Haslip: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
ATREYU: Congregation Of The Damned (2009)
METALCORE -
DIVERS ARTISTES: Metalmania 2008 (2009)
HEAVY METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022