ARTISTE:

RED SAND

(CANADA)
TITRE:

MUSIC FOR SHARKS

(2009)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Mélancolique, Neo, Théatral
""
PLATYPUS (14.05.2009)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Assurément, Red Sand n’est pas nouveau venu sur la scène progressive, « Music For Sharks » étant le quatrième album de ce groupe canadien mené par le guitariste et compositeur Simon Caron. Les trois précédents albums du groupe développaient un rock néo-progressif de bonne facture, qui sans faire montre d’une folle originalité parvenait sans trop de peine à conquérir l’auditeur adepte de Marillion période Fish ou Genesis période Peter Gabriel. Références hautement recommandables donc, mais dont il est bien compliqué de s’affranchir, et qui, à force de les serrer de trop près, ont vite fait de vous faire tourner en rond.

Avec ce nouvel album, Red Sand ne se révolutionne pas, loin s’en faut. Simon Caron nous propose six compositions, dont deux excédent les 10 minutes, alors que le dernier titre, comme à l’accoutumée, expose une facette du groupe dont nous nous serions bien passé, d’une mièvrerie effarante, en total décalage avec l’ensemble. A noter cependant que Mathieu Lessard, chanteur présent sur le premier album, fait ici son retour, tandis que les claviers sont désormais assurés par Simon Caron lui-même.

La structure des morceaux reste relativement traditionnelle pour du progressif : les parties chantées, distribuées en couplets et refrains, côtoient de longs développements instrumentaux où brille tout particulièrement la guitare extrêmement sensuelle de Simon Caron. Ces passages sont aussi l’occasion d’introduire des ruptures climatiques particulièrement intéressantes, à l’image du premier titre dans lequel succède à un solo de guitare une transition classisante à l’orgue débouchant sur un solo de basse, avant de revenir au chant. Le jeu de Caron fait mouche à chaque fois en misant tout sur le lyrisme, des sons chauds et doux et un vibrato omniprésent mais discret. Point de rapidité inhumaine ici, mais de la mélodie et de l’émotion, dispersées sur une multitude de courtes interventions finement ciselées et richement mises en valeur par des arrangements faisant la part belle aux claviers.

Le bassiste, légèrement laissé en retrait par le mixage, effectue un travail rythmique mais aussi et surtout mélodique qui n’est pas sans rappeler Jonas Reingold au sein des Flower Kings – tout particulièrement lors de breaks ascendants/descendants en fin de phrase, qui relancent avec efficacité la machine. Quant au chanteur, d’une théâtralité un peu trop sentimentale parfois, il se révèle souvent un clone parfait de Peter Gabriel, à l’image du titre "Love And Music" dont le refrain pourrait être issu de l’album « Foxtrot » de son glorieux aîné. Ce même morceau renvoie dans sa dernière partie chantée au Pink Floyd de Waters époque « Dark Side of the Moon » ou « The Wall », notamment pour le placage d’accords en son clair agrémenté d’une légère réverb.

Ce titre, l’un des plus beaux de l’album, montre aussi la limite majeure de Red Sand : l’absence d’un claviériste à temps plein. Lorsque l’on prend conscience de l’excellent travail d’accompagnement, autant atmosphérique et rythmique que plus directement mélodique (ce dernier aspect étant majoritairement réservé au piano), on se plaît à imaginer un claviériste capable de s’exprimer également en solo qui ferait contrepoids à l’omniprésence soliste de la guitare et diversifierait les timbres ainsi que les approches. Une timide tentative est avancée dans "How Can You Help Me?", avec un court solo bluesy à l’orgue mais, à l’image du morceau dans son ensemble d’ailleurs, ça ne décolle pas, la guitare prenant rapidement le relais pour la moins réussie de toutes ses interventions.

"Sad Song", morceau bien peu progressif (le schéma couplet-refrain-pont instrumental est répété tout au long de ses huit minutes) avec son accompagnement permanent à la guitare acoustique en accords grattés, reste tout de même une belle réussite, explicable par les lignes de chant et les soli gorgés de feeling assurés par Simon Caron. Mais la plus belle pièce de l’album est sans conteste "Shark Man", qui du haut de ses seize minutes délivre un concentré des qualités du groupe, entre rock prog 70’s et rock néo-prog. Mathieu Lessard n’a jamais été aussi bon que sur ce titre, révélant un registre plus varié que l’on ne pouvait le croire, tandis que l’ensemble du quatuor muscle son jeu, accentue les variations climatiques, développe son exploration des thèmes mélodiques jusqu’au bout avant d’enchaîner sur une autre couleur harmonique. Seule la transition, matérialisée par un court silence à 9’30’’, entre un passage fort énergique et une partie acoustique très genesisienne, peut laisser une légère amertume du fait de son artificialité. Mais ce n’est après tout qu’un point de détail, vite oublié lorsqu’explose le solo de Simon Caron sur lequel se conclut le titre et qui procure ce petit frisson caractéristique des grands morceaux.

« Music For Sharks » est donc un album hautement recommandable, malgré deux morceaux plus dispensables ; par chance – mais ce n’est sans doute pas un hasard –, il s’agit des titres les plus courts. Si Red Sand n’apporte sans doute rien de bien novateur au rock néo-progressif, il propose néanmoins des compositions interprétées avec une grande sincérité, riches en émotions, directes sans être simplistes, touchant d’emblée au cœur. A partir de là, à vous de voir ; mais il serait trop bête de bouder son plaisir au seul prétexte d’un manque – évident certes, mais jamais embarrassant – d’originalité…


Plus d'information sur https://www.facebook.com/redsandprog/





LISTE DES PISTES:
01. Empty Calendar - 08:42
02. Love And Music - 10:11
03. How Can You Help Me? - 06:26
04. Sad Song - 07:52
05. Shark Man - 16:14
06. All You Need Is Love - 03:40

FORMATION:
Mathieu Gosselin: Basse
Mathieu Lessard: Chant
Perry Angelillo: Batterie
Simon Caron: Guitares / Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3.3/5 (3 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
RED SAND: Les détails sur le nouvel album
 
AUTRES CHRONIQUES
UNSAFE: Manipulative Progress (2009)
DEATH METAL -
GRAND ATLANTIC: This Is Grand Atlantic (2007)
ROCK ALTERNATIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT RED SAND
RED-SAND_The-Sound-Of-The-Seventh-Bell
The Sound Of The Seventh Bell (2021)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
RED-SAND_1759
1759 (2016)
3/5
3/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
RED-SAND_Human-Trafficking
Human Trafficking (2007)
2/5
3.5/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
RED-SAND_Gentry
Gentry (2005)
3/5
4/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
RED-SAND_Mirror-Of-Insanity
Mirror Of Insanity (2004)
3/5
4/5
IPSO FACTO / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022