ARTISTE:

HARDLINE

(ETATS UNIS)
TITRE:

LEAVING THE END OPEN

(2009)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

HARD ROCK MELODIQUE

TAGS:
FM
"Un fort intéressant opus de hard mélo entre Journey et Def Lep"
LYNOTT (12.05.2009)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Hardline a essayé de battre Guns'N'Roses, mais il a craqué en chemin et, au bout de sept ans de silence, le groupe américain vient de sortir son troisième album studio en …17 ans ! Comme 35 titres parsèment ces trois opus, faites votre calcul, ça donne deux titres par an environ… Belle perf.

Au sein de la formation, nous ne retrouvons, du groupe original, que le fidèle Johnny Gioeli sur ce « Leaving The End Open », ce qui est une satisfaction indéniable tant la voix de ce Monsieur vaut le détour auditif. En écoutant ses vocalises, on comprend parfaitement pourquoi Neal Schon, guitariste de Journey, s’était intéressé à lui quand, à la naissance du groupe en 1992, il avait répondu présent. Neal n’est plus là, Journey s’en esbaudie, mais Josh Ramos l’a remplacé et, ce que fait l’artiste avec ses guitares, n’est pas à mettre aux rebuts non plus.

Le premier album du groupe, « Total Eclipse » est très souvent cité comme un ‘’monument indispensable à tout fan de Hard Rock Mélodique’’ et, même si l’album « II », sorti dix ans plus tard (!!), n’a pas renversé les foules, l’opus qui nous intéresse en cette page n’en était pas moins attendu avec impatience. Dix ans entre les deux premiers albums, sept pour découvrir le troisième, gageons que la patience des amateurs ne devrait souffrir que jusqu’en 2014 pour le quatrième essai. En entendant, il convient de profiter de cette petite beauté musicale. Car, vous venez de le comprendre amis virtuels, cet album devrait faire monter aux rideaux les adeptes de la mélodie musclée.

Du muscle, en effet, cet album n’en est pas dépourvu, et cet aspect de l’œuvre est particulièrement dû à la guitare rythmique qui contrebalance souvent l’impact plutôt AOR des mélodies, faisant de ce « Leaving The End Open » un disque de Hard Rock Mélodique et non un opus d’AOR/FM. Cependant, alors que les détracteurs des mollesses ‘’AORiennes’’ pourraient bien s’intéresser aux aspects Hard Rock de cette production, il faut bien se rendre à l’évidence : la relative prépondérance des guitares n’empêche nullement les mélodies sucrées de fonctionner à plein, rendant particulièrement attachante cette production qui semble donc pouvoir plaire à un échantillon assez étendu des hordes de barbares du tempo que nous sommes.

A l’éternel jeu des comparaisons, on pense souvent à Journey, parfois à Toto, voire à Def Leppard (la ballade « Bittersweet ») mais pas de manière évidente, en tous cas pas de façon systématique. Les groupes de Hard Mélodique ont tendance à se ressembler les uns les autres, et même s’ils sont assez fréquemment de bonne qualité, rares sont les fois où peuvent être notées des caractéristiques propres et émergeantes. Ici, pourtant, la voix est bien au-dessus de la moyenne et les guitares (et surtout dans les soli) suffisamment présentes et mélodiquement accrocheuses pour marquer l’auditoire.

Bien entendu, les jolies mélodies paradent hardiment tout au long de ce disque, mis à part peut être sur un titre (« She Sleeps In Madness »), elles vous apporteront une féroce satisfaction. Dans cet exercice, dans lequel les groupes de la famille d’Hardline excellent généralement (ce qui nous ferait presque croire qu'il est aisé de pondre un hit), il faut citer l’excellent « Falling Free » qui fait songer au cultissime « Home Of The Brave » de Toto, l’ondulant (écoutez le refrain vous comprendrez) « Hole In My Head », le magnifique (Journey n’est pas loin) « Start Again », la ballade piano/violon « In This Moment » et « Leaving The End Open » dont la montée en mélodie du refrain est sacrément prenante.

Allez ! C’est fini pour aujourd’hui, vous n’en saurez pas plus sur ce bon album de Hard Mélo, si ce n’est que je vous le recommande pour passer un bon moment entre un flash-info annonçant la prolifération des porcins grippés et le décachetage de la très attendue enveloppe des sangsues fiduciaires du Trésor Public.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/hardlinerocks



GROUPES PROCHES:
BON JOVI, GOTTHARD, WHITESNAKE, UFO, JOURNEY


LISTE DES PISTES:
01. Voices - 4:30
02. Falling Free - 4:41
03. Start Again - 5:29
04. Pieces Of Puzzles - 3:55
05. Bittersweet - 5:22
06. She Sleeps In Madness - 4:57
07. In This Moment - 3:20
08. Give In To This Love - 4:07
09. Before This - 3:52
10. Hole In My Head - 5:35

FORMATION:
Atma Anur: Batterie
Jamie Brown : Basse
Johnny Gioeli: Chant
Josh Ramos : Guitares
Michael T. Ross : Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3.2/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
HARDLINE : Nouvelle vidéo
 
AUTRES CHRONIQUES
BRAVER SINCE THEN: Short On Patience, Burn In Haste (2009)
METAL PROGRESSIF -
LONGING FOR DAWN: Between Elation and Despair (2009)
DOOM -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT HARDLINE
HARDLINE_Heart-Mind-And-Soul
Heart, Mind And Soul (2021)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
HARDLINE_Life
Life (2019)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
HARDLINE_Danger-Zone
Danger Zone (2012)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021