ARTISTE:

CRYSTALLION

(ALLEMAGNE)
TITRE:

HATTIN

(2008)
LABEL:

DOCKYARD1

GENRE:

METAL MELODIQUE

TAGS:
Chant aigu, Concept-album, Epique
""
MIKSTIC (26.06.2008)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Hattin est le deuxième album des allemands de Crystallion. Si le premier opus « A dark enchanted crystal night » ne laissait planer aucun doute sur leur orientation musicale, le second est plus nuancé. Il s’agit toujours de Speed métal mélodique et les influences majeures restent ancrées dans le profil musical de crystallion. Cependant, pour ne pas céder à la facilité, le choix s’est porté sur un concept album dont le leit motiv n’est autre que la bataille de Hattin.

Kesako la bataille de Hattin ? En quelques mots, il s’agit d’une bataille sanglante qui opposa les armées du Royaume de Jérusalem, dirigées par Guy de Lusignan, et de Saladin en l’an 1187. Les cornes de Hattin en Galilée fut le tombeau de 30000 soldats et sonna la victoire des musulmans sur les croisés qui y perdirent la relique de la vraie croix, emblème de la chrétienté. Si les livres d’histoire vous évoquent de mauvais souvenirs, il vous reste donc deux options :
- Voir ou revoir « Kingdom of heaven », film historique (2005) retraçant en partie cet épisode et réalisé par le talentueux Ridley scott.
- écouter attentivement le dernier album de crystallion et se munir d’un dictionnaire approprié…

Le métal proposé par les jeunes allemands est donc sans ambiguïtés. Du speed pur jus, alimenté par une double pédale présente dans la quasi-totalité des titres, des soli de guitare mélodieux et une touche épique nécessaire à toute évocation historico-héroique.

Ce n’est pas dans la structure même de l’album que l’on trouvera une quelconque originalité. L’ouverture se fait sur une composition instrumentale de 2 minutes plutôt réussie, quoique toujours sujette à controverse quant à son utilité. La voix off donne le cours magistral nécessaire à la compréhension de l’Histoire, aidée en cela par une orchestration efficace mais entendue mille fois. Les titres suivant parlent d’eux même. Sratovarius Edguy ou Rhapsody sont des références évidentes et incontournables, certes, mais rien obligeait les musiciens à utiliser des titres aussi stéréotypés que « wings of thunder », « Higher than the sky » ou « Vanishing glory »…

Le contenu mérite heureusement plus d’attention que le contenant. Malgré une impression de déjà entendu, on ne peut que saluer l’interprétation du chanteur Thomas Strübler et de ses acolytes. Les thèmes sont clairs, les refrains corrects et les orchestrations jamais pompeuses, pour ne pas dire réduites au minimum.

La seconde moitié de l’album est caractérisée par un triptyque consacré à l’évolution de la bataille de Hattin. Les trois morceaux reprenant pour thème « the battle… » offrent quelques bons moments musicaux ; Un déroutant jeu de guitare sur Higher than the sky, un beau jeu de basse et une pincée de Kamelot sur Onward, et une longue partie instrumentale sur Saracen ascension. Malgré tout, le manque de chœurs se fait souvent ressentir, l’essentiel des refrains n’étant repris qu’à deux voix. Certains titres trop longs et peu variés, paraissent du coup répétitifs et assommants. Pour ne pas déroger à la règle, le final est sans équivoque. Un long morceau de 11 minutes juxtaposant intermèdes acoustiques, mid tempos, riffs Maideniens et soli techniques clôture l’album d’une façon aussi efficace que formaliste.

L’idée d’utiliser l’histoire comme concept n’est pas nouvelle mais elle permet d’assurer au groupe une certaine longévité dans un milieu si peu contrasté et dominé par les dragons et rois déchus. Restent des titres qui pêchent un peu par leur excessive longueur et leur manque de symphonie. Mais à ce stade et dans ce domaine, on a vu bien pire…


Plus d'information sur http://www.crystallion.net/





LISTE DES PISTES:
01. The Ambush 01:56
02. Wings of thunder 05:28
03. Vanishing glory 07:45
04. Under siege 06:00
05. The battle: onward 06:55
06. The battle: higher than the sky 08:26
07. The battle: saracen ascension 07:13
08. Preach with an iron tongue 11:08

FORMATION:
Florian Ramsauer: Guitares
Manuel Schallinger: Claviers
Martin Herzinger: Batterie
Patrick Juhasz: Guitares
Stefan Gimpl: Basse
Thomas Strübler: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
2/5 (1 avis)
STAFF:
2/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Crystallion: Killer
 
AUTRES CHRONIQUES
WISHBONE ASH: Argus (1972)
ROCK - "Argus" reste un chef d'oeuvre de Wishbone Ash qui se doit de trôner dans toute discothèque digne de ce nom.
TALISMA: Quelque part (2008)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022