RIOT

(ETATS UNIS)

MEAN STREETS

(2024)
LABEL:

ATOMIC FIRE RECORDS

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
80's
"Riot remplit son contrat avec ce "Mean Streets" qui respecte l’héritage du combo et de ses membres passés, tout en musclant son jeu pour éviter de sonner désuet."
LYNOTT (20.05.2024)  
4/5
(0) Avis (1) commentaire(s)
Six ans ont passé depuis que Riot – ou Riot V mais c’est tout comme – nous a proposé son décevant Armor Of Light. Ce vieux camarade du milieu des 70’s, qui fêtera ses cinquante printemps l’an prochain, a décidé de sortir du freezer son phoque-humanoïde, mascotte déjà présente sur la pochette de "Rock City" son premier opus sorti en 1977. Le voilà aujourd’hui sur l’artwork de "Mean Streets", la nouvelle livraison des Ricains, en biker meneur d’une meute guerrière de congénères. Sauront-ils redresser la barre et revenir au niveau du "Unleash The Fire" de 2014, voire retrouver les qualités de l’indéboulonnable "Fire Down Under" de 1981 ?

Avançons-le sans ambage, si cet album ancestral béni des fans restera encore perché au pinacle de la discographie des New-Yorkais, ce 17ème méfait du combo mérite de figurer dans le top 5 de leurs productions. On retrouve en effet dans cette œuvre ce qui a fait son succès d’antan : ambiances/mélodies, riffs porteurs et cascades de soli de guitares jumelles. Cependant, contrairement aux années 80, s'installe aujourd'hui une double grosse caisse tout en explosivité avec des rythmiques bien plus appuyées. Elles seraient capables ici de fissurer la cuirasse d’un sous-marin nucléaire - les périodes plus speed de la discographie du groupe ont laissé des traces. Néanmoins, cette œuvre évoque fortement les 80’s ('Lost Dreams' et son petit air du fameux 'Road Racin’' sur "Narita"). Il est à ce titre amusant de repérer sur la pochette de ce "Mean Streets" les clins d’œil à 'Sword And Tequila', hit âgé d’une vingtaine d’années issu de "Fire Down Under".

Alternant dans la veine mélodique metal souvent speed et hard rock radio friendly à petites doses ('Before The Time' et 'Open Road'), cette rondelle marque au fer rouge par la puissance et l’énergie qui y sont déployées. Riot ne laisse aucun répit à son auditoire, ne proposant ni ballade, ni même mid-tempo. Il l’ensevelit sous des monceaux de riffs dignes de Judas Priest, comme sur 'Feel The Fire' et son tempo copie conforme de celui de 'Grinder', ou sur 'Hail To The Warriors' qui évoque Manowar. Evoquons également dans ce domaine l’avalanche de duels de twin-guitars qui rappellent parfois Iron Maiden ('Mortal Eyes' notamment). Assommé par une batterie frénétique, mais pas envahissante, et enivré d’hymnes fondateurs envoyés par un égosillé de service qui tient sacrément la route, l’auditeur, pris dans ce véritable maelstrom, en émergera auditivement hagard. Surfant sur un charme et une sensibilité rétro, les douze morceaux proposés connaissent peu de faiblesses. Tout au plus pourra-t-on noter quelques thèmes moins marquants, la plupart du temps rattrapés par un jeu de six-cordes tonitruant.

Riot remplit son contrat avec ce 'Mean Streets' emballant. En respectant l’héritage du combo et de ses membres passés, tout en musclant son jeu pour éviter de sonner nostalgiquement désuet, l’équipe en place mérite une salve d’applaudissements. En maintenant allumée la flamme ancestrale, ils font honneur à ce survivant des temps anciens, un demi-siècle après sa naissance.
- Site officiel
GROUPES PROCHES:
IRON MAIDEN, JUDAS PRIEST

LISTE DES PISTES:
01. Hail To The Warriors
02. Feel The Fire
03. Love Beyond The Grave
04. High Noon
05. Before This Time
06. Higher
07. Mean Streets
08. Open Road
09. Mortal Eyes
10. Lost Dreams
11. Lean Into It
12. No More

FORMATION:
Don Van Stavern: Basse
Frank Gilchriest: Batterie
Mike Flyntz: Guitares
Nick Lee: Guitares
Todd Michael Hall: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
KINGEDDIE
23/05/2024
 
219
0
Je confirme le très bon ressenti de Lynott,moi non plus je n'attendais plus grand chose du Riot qui avait enchanté mon adolescence et là j'ai retrouvé des sensations ( on dirait un gars qui sort du coma!)
Très bon et pas ennuyeux, c'est déjà beaucoup, surtout quand on a dépassé les 50 piges un groupe...du coup je vais m'en resservir un morceau..
Haut de page
LECTEURS:
3.7/5 (3 avis)
STAFF:
4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
RIOT : le titre eponyme du nouvel album devoile
 
AUTRES CHRONIQUES
QAMELTO: Scotoma (2024)
ROCK - Découvrez l'univers particulier de Qamelto à travers leur premier album, 'Scotoma', où humour, intelligence et rock alternatif se conjuguent pour une expérience musicale à part.
MARCIN PAJAK: In The Space (2024)
ROCK - Passé totalement à côté des radars, Marcin Pajak mérite d'être sérieusement pris en considération aux côtés des habitués de la scène polonaise, les 64 minutes de "In the Space" signant avec brio son arrivée au sein de celle-ci.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT RIOT
RIOT_Armor-Of-Light
Armor Of Light (2018)
2/5
-/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
RIOT_Unleash-The-Fire
Unleash The Fire (2014)
4/5
4/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK
RIOT_Immortal-Soul
Immortal Soul (2011)
4/5
5/5
SPV STEAMHAMMER / HEAVY METAL
RIOT_Army-Of-One
Army Of One (2006)
3/5
4/5
METAL HEAVEN / HARD ROCK
RIOT_Fire-Down-Under
Fire Down Under (1981)
4/5
5/5
ELEKTRA ENTERTAINMENT / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024