HOST

(ROYAUME UNI)

IX

(2023)
LABEL:

NUCLEAR BLAST

GENRE:

METAL GOTHIQUE

TAGS:
80's, Electro, Mélancolique
"Vous avez aimé "Host" et "Believe In Nothing" de Paradise Lost ? Alors vous adorerez "Xi" de Host, le nouveau projet de Nick Holmes et Greg Mackintosh !"
CHILDERIC THOR (25.05.2023)  
4/5
(0) Avis (1) commentaire(s)
Petit rappel historique : alors qu'"Icon" (1993) et surtout "Draconian Times" (1995) l'ont imposé parmi les groupes les plus influents de la scène metal, Paradise Lost entame avec "One Second" (1997) un virage plus commercial sinon plus accessible. Si le succès est encore au-rendez-vous, tel sera moins le cas de "Host" (1999) et de "Believe In Nothing" (2001) où feront plus qu'affleurer les racines new wave des Anglais. Bien qu'excellents, ces deux albums sont incompris et la critique est mitigée. Trop pop pour les metalleux, ils sont ignorés par le public qui aurait pu les apprécier à leur juste valeur.

Si un an plus tard, "Symbol Of Life", au demeurant très réussi, ferme cette parenthèse, le fait est que ni le guitariste Greg Mackintosh ni le chanteur Nick Holmes n'ont totalement renoncé à cette part de leur identité à laquelle il demeure très attaché comme l'illustre Host, leur nouveau projet, qui ne pouvait trouver nom plus pertinemment ironique que le titre de ce disque mal aimé. Manière d'annoncer d'emblée la couleur et de provoquer les ayatollahs qui n'avaient pas accepté à la fin des années 90 cet éphémère changement de style...

Elaboré pour permettre à ses géniteurs d'assouvir leur soif de sonorités new wave et froidement electro, "IX" s'adresse bien sûr tout d'abord à ceux que "Host" et "Believe In Nothing" n'avaient pas échaudé (à raison). Mais nous ne saurions pourtant trop inviter les autres à poser plus qu'une oreille sur ce galop d'essai car ils y retrouveront les immuables standards de qualité de la paire britannique dont on reconnaît immédiatement la patte, du chant clair toujours aussi magnifique et émouvant de Holmes à cette science de la mélodie glaciale et hypnotique sans oublier ni ces arrangements discrets mais ô combien essentiels ('Wretched Soul') ni cette mélancolie maussade de Mer du Nord.

Réduit aux deux inséparables compères, Host délivre dix chansons aux allures de bijoux d'orfèvre, toutes plus imparables (dans leur genre) les unes que les autres. La plupart battent d'un pouls électronique, d'autres ne dépareilleraient carrément pas sur un album de Paradise Lost ('Year Of Suspicion') alors que Depeche Mode n'est jamais très loin ('Tomorrow's Sky'). Les traits sont parfois assez durs ('Hiding From Tomorrow') et la guitare élégante de Mackintosh ne manque pas de s'exprimer. Il faut donc être sourd ou de très mauvaise foi pour ne pas être séduit par ce "Xi" tout du long impeccable dont on cherchera en vain la moindre faiblesse.

Et finalement, ce qui impressionne le plus avec ce disque est moins sa très bonne tenue - les Anglais ne déçoivent jamais vraiment - que l'insolente facilité avec laquelle ces derniers renouent avec leur passé le plus décrié après tant d'années à forer une mine toujours plus noire, que ce soit avec Paradise Lost, Bloodbath (pour Nick Holmes) ou Strigoi (pour Greg Mackintosh). Comme si "Believe In Nothing" n'avait pas été gravé il y a vingt-deux ans mais hier ou presque.

Comment ce premier album de Host sera-t-il reçu ? Les temps ont changé et il n'est pas impossible qu'il soit accueilli avec plus d'enthousiasme que ses deux lointains prédécesseurs qui lui ont servi de matrice, d'autant plus qu'il ne porte pas le nom de Paradise Lost. Reste enfin à savoir quel avenir est promis à ce projet parallèle. "Xi" pouvant être considéré comme une des meilleures offrandes qu'ils ont enfantées, tous groupes confondus, on souhaite évidemment que les Anglais n'en restent pas là...
- Site officiel
GROUPES PROCHES:
PARADISE LOST, DEPECHE MODE

LISTE DES PISTES:
01. Wretched Soul
02. Tomorrow’s Sky
03. Divine Emotion
04. Hiding From Tomorrow
05. A Troubled Mind
06. My Only Escape
07. Years Of Suspicion
08. Inquisition

FORMATION:
Greg Mackintosh: Guitares / Basse / Claviers / Batterie
Nick Holmes: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
TOWNSEND LE DEVIN
13/09/2023
 
499
0
Énorme électro gothique qui se bonifie avec le temps
Haut de page
LECTEURS:
4.7/5 (3 avis)
STAFF:
3.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
YVAN LE BOLLOC'H & MA GUITARE: Esperanza (2023)
AUTRES - "Esperanza" met en avant l'amour d'Yvan le Bolloc'h pour la musique tzigane avec sincérité. C'est une invitation pour un voyage initiatique et optimiste dans un univers souvent rempli de clichés qui tombent à son écoute.
GHOST: Phantomime (2023)
HEAVY METAL - "Phantomime" est un EP équilibré, qui procure le plaisir de retrouver de très bons titres pop rock des années 70/80, mais Ghost n'y prend malheureusement aucun risque d'adaptation ou de ré-écriture...
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2023