ARTISTE:

COSMOGRAF

(ROYAUME UNI)
TITRE:

HEROIC MATERIALS

(2022)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Concept-album, Mélancolique
"Cosmograf renoue avec le meilleur de son inspiration dans ce "Heroic Materials" nostalgique et dominé, une fois n’est pas coutume, par le piano."
CORTO1809 (17.11.2022)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Robin Armstrong serait-il un lecteur assidu de Music Waves ? A l’écoute de "Heroic Materials", dernier album en date de Cosmograf, le pseudonyme derrière lequel il se cache, on pourrait le croire. Car si depuis l’origine nous n’avons cessé de dire tout le bien (mérité) que nous pensions de la discographie de l’artiste britannique, sa dernière production, "Rattrapante", semblait marquer un certain essoufflement côté inspiration, entre mélodies trop familières et longueurs injustifiées de quelques titres. Son nouvel album corrige admirablement le tir.

"Heroic Materials" a pour histoire celle d’un homme de 99 ans, pilote de la R.A.F. durant la seconde guerre mondiale, qui ne comprend pas le monde moderne qui l’entoure et vit dans la nostalgie de ses souvenirs. Tout ce qu’il a aimé, tous ceux qu’il a aimés ont disparu, remplacés par un présent décevant et un avenir inquiétant.

Inutile de dire qu’avec un tel scénario, la musique est particulièrement mélancolique, Cosmograf n’étant pas connu de toute manière pour livrer des albums rigolards. L’ambiance est à la nostalgie et les mélodies qui se succèdent sur un tempo allant du lent au très lent suintent d’une tristesse frôlant souvent le désespoir, plus rarement teintée de courtes périodes de révolte.

Si Robin Armstrong a souvent émaillé ses albums précédents de solos de guitare sensibles, qualifiés à maintes reprises de gilmourien, c’est le piano qui s’impose sur "Heroic Materials". Hormis ‘Regretful Refrain’ où mélodies et solos déchirants ont un parfum bien agréable de Pink Floyd versant Gilmour, les incursions de la guitare sont peu nombreuses et souvent fort courtes alors que les duos piano-voix se multiplient (‘I Recall’, les parties 1 et 3 de ‘Heroic Materials’, ‘Mary’, ‘Blinkers’, ‘The Same Stupid Mistake’, ‘A Better World’). Les mélodies titillent la sensibilité de l’auditeur et le chant distille une tristesse sans pathos, rappelant à plusieurs reprises un grand spécialiste du chant mélancolique, Neil Young période "Harvest" (‘I Recall’, ‘The Same Stupid Mistake’, ‘A Better World’).

En abandonnant les titres à rallonge pour des formats plus courts, en donnant plus de place au piano et en jouant à fond la carte de la nostalgie, Cosmograf insuffle à ses compositions un vent de nouveauté bienvenu lui permettant de renouer avec sa période la plus faste. Certes, l’album ne plaira pas à tous ceux qui ont besoin que ça bouge et que ça fasse du bruit, mais les contemplatifs devraient trouver là une musique parfaitement adaptée à leur vague à l’âme.


Plus d'information sur http://www.cosmograf.co.uk





LISTE DES PISTES:
01. I Recall (02:58)
02. Heroic Materials (13:13)
03. Industry (00:40)
04. British Made (05:42)
05. Mary (02:53)
06. Blinkers (01:39)
07. If Things Don't Change (07:12)
08. The Same Stupid Mistake (02:41)
09. Regretful Refrain (06:01)
10. A Better World (02:28)

FORMATION:
Robin Amstrong: Chant / Guitares / Basse / Claviers
Danny Manners: Claviers / Invité / Piano
Kyle Fenton: Batterie / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (2 avis)
STAFF:
4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
COSMOGRAF: Les détails sur le nouvel album
DERNIERE INTERVIEW
COSMOGRAF (SEPTEMBRE 2011)
Robin Amstrong (la tête pensante de Cosmograf) a bien voulu répondre à nos questions, cela tombait bien car son album est parmi des plus apprécié au sein de la rédaction ainsi qu’auprès de nos lecteurs.
 
AUTRES CHRONIQUES
TYLER BRYANT & THE SHAKEDOWN: Shake The Roots (2022)
ROCK - Revenant à ses racines Blues Rock, Tyler Bryant & The Shakedown propose un "Shake The Roots" un peu trop sage pour réellement convaincre.
O.R.K.: Screamnasium (2022)
ROCK ALTERNATIF - Reléguant son rock progressif complexe au grenier, O.R.k. livre avec "Screamnasium" un rock alternatif musclé et immédiat n’hésitant pas à flirter avec le hard rock et le metal.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT COSMOGRAF
COSMOGRAF_Rattrapante
Rattrapante (2021)
3/5
2.7/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
COSMOGRAF_The-Hay-man-Dreams
The Hay-man Dreams (2017)
5/5
4.3/5
BURNING SHED / ROCK PROGRESSIF
COSMOGRAF_The-Unreasonable-Silence
The Unreasonable Silence (2016)
4/5
3.6/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
COSMOGRAF_Capacitor
Capacitor (2014)
4/5
4.5/5
F2 / ROCK PROGRESSIF
COSMOGRAF_The-Man-Left-In-Space
The Man Left In Space (2013)
5/5
3.9/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2023