ARTISTE:

SOLAREND

(ETATS UNIS)
TITRE:

SUBHUMAN BORN

(2022)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

THRASH

TAGS:
Chant éraillé, Growl, Technique
"“Subhuman Born” est un album plein de bonnes choses et de chansons entraînantes, mais pénalisé par une production moyenne."
THIBAUTK (16.06.2022)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Précédemment actif sous la bannière Madcapeye (“Rides of a Nightmare”), Vincent Verroust avait publié un album qui malgré la qualité de l’interprétation et du jeu de guitares, pêchait par un son impropre. Au travers de SolarenD son nouveau projet, il développe une musique  pleine de groove, entre death et thrash. Avec Josh Mohr au chant et rejoint par Adam Syverson à la basse et Zach Libera à la batterie, le groupe publie “Subhuman Born” dont la belle pochette laisse entrevoir le meilleur et souligne un grand pas en avant. Est-ce que cela se retrouvera dans la qualité du son et des chansons ?

Le cocktail de thrash et de death est parsemé de riffs plein de musicalité et de groove (‘Beast Of Obsession’, ‘Blood Ties’), de soli de bonne qualité (‘The Summit’, ‘Profanation’) et de phrases mélodiques agrémentées d'un zeste de dissonances (‘The Valley’). Quelques guitares acoustiques égrènent des arpèges doux (‘La Ronde des Putréfiés’) bien plus effrayants que les riffs acérés, et les introductions dévoilent des ambiances mystérieuses (‘Death to Serve’). Par instants le disque flirte avec le progressif lorsque les musiciens pimentent leur musique de variations tout en enfonçant le clou de la violence (‘The Loss’). La voix est bien mise en relief et ses qualités sont appréciables, elle est maîtrisée et plaisante (‘Blood Ties’), quant à la batterie, elle enrobe les pistes de passages lourds (‘Inversed’), fluides (‘Dreg’) ou sautillants (‘Blood Ties’)... mais pêche bien vite par un manque de puissance et d’ampleur ne rendant pas justice à la qualité des compositions (‘Inversed’) et en quelque sorte affadit la violence.

“Subhuman Born” est un album plein de bonnes choses et de chansons entraînantes, mais pénalisé par une production moyenne. Les titres sont variés, les mélodies attrayantes, le travail des guitares superbe, la voix maîtrisée et le disque fluide, mais il reste handicapé par un habillage sonore qui le rabaisse au lieu de le tirer vers le haut. Un écrin peut-être trop brut ou trop humain.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/solarendband



GROUPES PROCHES:
MADCAPEYE, OBITUARY


LISTE DES PISTES:
01. The Summit - 3:50
02. Inversed - 4:38
03. Blood Ties - 4:58
04. Dreg - 3:54
05. Death To Serve - 5:20
06. The Valley - 4:27
07. Profanation - 4:07
08. Beast Of Obsession - 2:54
09. La Ronde Des Putréfiés - 4:27
10. The Loss - 7:12

FORMATION:
Adam Syverson: Basse
Josh Mohr: Chant
Vincent Verroust: Guitares
Zach Libera: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
CROWN COMPASS: The Drought (2022)
METAL PROGRESSIF - Composé de deux ex-membres de Textures, Crown Compass tente avec "The Drought" le pari du thrash metal progressif, sans vraiment convaincre.
CHARLIE GRIFFITHS: Tiktaalika (2022)
METAL PROGRESSIF - Mélangeant les nombreuses influences du guitariste de Haken, "Tiktaalika" est un premier opus magistral et diablement redoutable.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022