ARTISTE:

TANGERINE DREAM

(ALLEMAGNE)
TITRE:

RAUM

(2022)
LABEL:

KSCOPE

GENRE:

ROCK ATMOSPHERIQUE

TAGS:
Electro, Instrumental, Planant
""Raum" nous replonge dans le passé et la genèse du groupe avec des ambiances planantes et des expérimentations sonores remises au goût du jour par le biais d’un assemblage soigné."
TONYB (24.03.2022)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Sept années ont passé depuis le décès d’Edgar Froese, et conformément au souhait de son créateur, Tangerine Dream poursuit l’aventure électronique entamée il y a plus d’un demi-siècle, sur un rythme certes moins frénétique qu’auparavant, mais en conservant l’esprit de son mentor intact et en continuant d’exploiter sa gigantesque banque de sons.

Après l’excellent "Quantum Gate" et le non moins excellent "Recurring Dreams" revisitant avec bonheur quelques anciennes compositions, le trio nous propose un nouvel opus studio sobrement intitulé "Raum", présenté par le groupe comme une collection de titres difficilement interprétables en l’état en live, tant le travail sur les différentes sonorités s’est révélé important, notamment en raison des contraintes liées à la pandémie du Covid 19 (d’où peut-être le titre de l’album pouvant se traduire par "pièce" s’agissant du nom, mais également par "espacé" si on le prend comme adjectif).

Et si ses récents prédécesseurs se montraient plutôt faciles d’accès, avec force boucles et mélodies imparables rappelant avec bonheur la deuxième partie de la période Virgin Years (soit de "Tangram" à "Hyperborea"), "Raum" nous ramène plutôt au début de cette période, dans des atmosphères à la "Rubycon" ou "Phaedra", voire "Zeit" par moments. Exit les mélodies immédiatement mémorisables sur fond de loops répétitifs enivrants, place à des ambiances composées d’assemblages de sons et d’ambiances planantes à souhait, sur lesquels viennent se greffer quelques éléments mélodiques.

'Continuum' ouvre ainsi le bal avec une orientation rappelant Kraftwerk, des percussions électroniques un peu cheap et une mélodie oscillatoire sans réelle direction. Le très long 'In 256 Zeichen' déroule ses 19 minutes de la même manière, sous forme d’une longue suite au tempo très lent, accueillant vers la 7ème minute une première boucle plutôt timide, tout en proposant une orchestration sonore particulièrement soignée. Ambiance planante à souhait et retour aux expérimentations des 70’s assuré. Tangerine Dream assume d’ailleurs cela parfaitement, présentant le morceau titre comme un clin d’œil appuyé aux premières productions du groupe, et notamment "Zeit" et "Phaedra".

Seul 'You’re Always on Time'  présente une réelle orientation mélodique, se démarquant ainsi du reste de l’album qui, à tout bien écouter, s’apparente finalement plus aux improvisations de fin de concert du groupe, que l’on retrouve dans la série des "Sessions", à ceci près que l’on sent effectivement un énorme travail sur l’assemblage des différentes sonorités qui servent de fondations à l’ensemble.

Finalement, "Raum" nous replonge dans le passé et la genèse du groupe, ambiances planantes et expérimentations sonores remises au goût du jour par le biais d’un assemblage soigné. Pas forcément simple d’accès au premier abord, cet album nécessite de profondes écoutes pour en apprécier pleinement les valeurs, ou bien en rejeter l’esprit.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/tangerinedream.official





LISTE DES PISTES:
01. Continuum
02. Portico
03. In 256 Zeichen
04. You Re Always On Time
05. Along The Canal
06. What You Should Know About...
07. Raum

FORMATION:
Edgar Froese: Guitares / Claviers
Hoshiko Yamane: Violon, Contrebasse
Paul Frick: Claviers
Thorsten Quaeschning: Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Décès de Klaus Schulze (ASH RA TEMPEL, TANGERINE DREAM)
DERNIER ARTICLE
EDGAR FROESE: Un oeil dans le rétro
Retour en video sur la carrière très prolifique du fondateur de Tangerine Dream
 
AUTRES CHRONIQUES
CARPENTER BRUT: Leather Terror (2022)
AUTRES - Deuxième volet d'une trilogie conçue comme la bande originale d'un bon vieux slasher des années 80, "Leather Terror" brille d'une sombre opulence et s'impose comme l'opus le plus varié de Carpenter Brut.
MESHUGGAH: Immutable (2022)
AUTRES EXTREME - Avec "Immutable", Meshuggah prouve qu’il demeure toujours ce fascinant colosse aux pieds de granit du metal extrême et nous laisse sidérés par autant de rage et de désespoir.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TANGERINE DREAM
TANGERINE-DREAM_Quantum-Gate
Quantum Gate (2017)
3/5
4.7/5
KSCOPE / ROCK ATMOSPHERIQUE
TANGERINE-DREAM_Melrose
Melrose (1990)
3/5
4/5
PRIVATE MUSIC / ROCK ATMOSPHERIQUE
TANGERINE-DREAM_Optical-Race
Optical Race (1988)
4/5
2/5
PRIVATE MUSIC / ROCK ATMOSPHERIQUE
TANGERINE-DREAM_Tyger
Tyger (1987)
4/5
4/5
JIVE / ROCK ATMOSPHERIQUE
TANGERINE-DREAM_Underwater-Sunlight
Underwater Sunlight (1986)
4/5
4/5
CASTLE / ROCK ATMOSPHERIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022