ARTISTE:

GHOST BATH

(ETATS UNIS)
TITRE:

SELF LOATHER

(2021)
LABEL:

NUCLEAR BLAST

GENRE:

BLACK METAL

TAGS:
Dissonant, Epique, Mélancolique
""Self Loather" se présente comme l'écrin ciselé avec une précision rude et acérée d'un post black metal à la fois tourbillonnant et funèbre qui attire Ghost Bath au sommet de son art."
CHILDERIC THOR (04.04.2022)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

En 2015, Ghost Bath entamait avec "Moonlover" une trilogie poursuivie deux ans plus tard par "Starmourner" et qu'achève aujourd'hui "Self Loather", avec pour seul ciment l'auscultation cathartique de l'âme humaine, sa mélancolie, ses drames, ses joies parfois, sa quête d'absolu aussi. Vaste programme placé toutefois sous le sceau de l'obscurité.

Si nous en savons désormais un peu plus sur ce groupe dont l'identité mystérieuse était savamment entretenue, sa musique, elle, ne cesse de nous surprendre, glissant entre les définitions, les catégories. Au départ, arrimés à la chapelle du black metal dépressif (qu'ils n'ont en vérité jamais désertée), les Américains ont cultivé avec le deuxième chapitre de leur triptyque une voie plus lumineuse, plus irradiante, les poussant plus franchement du côté d'un shoegaze alcestien. Quitte à décevoir ceux qui estiment que l'art noir doit demeurer cette expression négative et radicale, assurément sinistre et tragique à tout le moins.

En cela, ce troisième et dernier volet de ce retable purgatif nous rassure, renouant avec une violence aussi dépressive que bouillonnante. Son titre, qui évoque l'aversion de soi-même jusqu'à la haine, augure de toutes façons d'une œuvre douloureuse, d'une création âpre, fourrageant les replis les plus vils et malsains de notre conscience. Ce thème commande un album à l'atmosphère glaciale et violente, comme en témoigne 'Convince Me To Bleed' lequel, positionné en début de parcours, annonce un menu couvert d'une dureté abrasive. Le chant hurle, les guitares labourent des tranchées dans la peau et la rythmique emporte tout à la manière d'une tempête émotionnelle.

Mais "Self Loather" n'est pas que brutalité, il impressionne tout autant par la richesse de ses ambiances et par la foultitude de détails qui s'accrochent au chemin tortueux qu'il trace. 'Hide From The Sun' bétonne un tempo aussi lourd qu'hypnotique alors que 'Shrines Of Bone' se dresse dans la nuit avec toute sa force tempétueuse. La batterie de Jason Hirt bouffe tout l'espace, érigeant des falaises noires contre lesquelles se fracasse le ressac vénéneux de riffs tranchants gonflés d'une sève suicidaire.

Mélancolie et désespoir inspirent cette fois-ci aux Américains des traits rarement sirupeux (à l'exception de 'For It Is A Veil' que tentent des atours mielleux), toujours graves, comme l'illustre avec douleur 'I Hope Death Finds Me Well', instrumental superbe égrené par un piano dramatique qui fait office de respiration, funeste toutefois, avant une conclusion sans espoir de retour ('Unbearable', Flickering Wicks Of Black').

Sans s'abîmer autant qu'on le souhaiterait dans une noirceur définitive et cafardeuse, "Self Loather" se présente comme l'écrin ciselé avec une précision rude et acérée d'un post black metal à la fois tourbillonnant et funèbre qui attire Ghost Bath au sommet de son art.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/blackghostbath



GROUPES PROCHES:
ALCEST, AUSTERE


LISTE DES PISTES:
01. Convince Me To Bleed
02. Hide From The Sun
03. Shrines Of Bone
04. Sanguine Mask
05. A Crystal Lattice
06. Sinew And Vein
07. I Hope Death Finds Me Well
08. For It Is A Veil
09. Unbearable
10. Flickering Wicks Of Black

FORMATION:
Dennis Mikula: Chant / Guitares / Claviers
Jason Hirt: Batterie
John Olivier: Guitares
Josh Jaye: Basse
Tim Church: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
MANIGANCE: Le Bal Des Ombres (2022)
METAL MELODIQUE - Avec "Le Bal des Ombres", Manigance réussit parfaitement sa transition de chant masculin/féminin et nous propose un album de heavy metal solide, bien écrit, qui conforte le groupe en pilier du heavy français.
RED HOT CHILI PEPPERS: Unlimited Love (2022)
ROCK ALTERNATIF - John Frusciante de retour, les Red Hot Chili Peppers sont toujours sur la corde raide et soufflent le chaud et le froid sans rougir avec "Unlimited Love".
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT GHOST BATH
GHOST-BATH_MOONLOVER
Moonlover (2015)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / BLACK METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022