ARTISTE:

COCK ROBIN

(ETATS UNIS)
TITRE:

HOMO ALIEN

(2021)
LABEL:

VERYCORDS

GENRE:

POP

/ ROCK
TAGS:
80's, Chant féminin, Chant grave, Electro, Intimiste, Mélancolique, Old School
"Le septième album de Cock Robin, disque rock assez sombre et enrichi des voix captivantes de Coralie Vuillemin et Peter Kingsbery, est une grosse surprise aux compositions travaillées, peut-être le meilleur album du groupe franco-américain à ce jour."
ADRIANSTORK (05.11.2021)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (1) commentaire(s)

Seul maître à bord du vaisseau Cock Robin, Peter Kingsbery avait réussi avec "Chinese Driver" un extraordinaire retour sans Anna LaCazio, la voix féminine qui avait illuminé les meilleurs tubes 80´s du groupe. L'album précédent mettait l´accent sur des mélodies entêtantes dont certaines flirtaient avec d´autres genres (rock, rap, électro). Pour son septième album ''Homo Alien'', Cock Robin, désormais quatuor, va à nouveau repousser les limites.

Dès les premières secondes, on prend conscience du bond parcouru entre cet album et le précédent ainsi que sur tout l´héritage 80´s. ''Homo Alien'' déploie des ambiances sombres, ses compositions sont beaucoup plus fouillées et les guitares électriques de Peter Kingsbery et Stéphane Bonacci sont très sollicitées. Le jeu de batterie leste de Didier Strub apporte un aspect aérien aux morceaux ('Trending') ou au contraire lui permet de marteler sans relâche. Alors que sur le précédent album, la voix féminine était réservée principalement aux chœurs, Coralie Vuillemin (qui joue également des claviers) prend ici son ascendant. La jeune femme ne se contente pas d´accompagner Peter mais sert de parfait complément féminin comme le fut naguère Anna, mais avec plus de pouvoir. Son timbre puissant et sa voix haut perchée lui permettent d´assurer également des parties vocales en solo de haut vol ('Great Divide', 'Romance Without Pain' et le titre éponyme qu´elle a co-écrit, sur lequel elle se démarque vocalement à la manière d'une Charlotte Wessels). L´alternance entre les deux voix se fait sans heurt. L'impact du chant de Peter Kingsbery sur nos oreilles est intact, toujours aussi magnétique, il réussit à nous émerveiller à la manière d'un David Bowie ou d´un Midge Ure sur des formats plus dépouillés en solitaire ('Let Us Know Where You Are', 'Merry As We Go', 'Watering The Roots').

Peter Kingsbery est une véritable éponge. Le chanteur a souvent accompagné des musiciens de tout bord (Kent, Pat Mastelotto...) ce qui lui a permis d´ouvrir ses horizons musicaux. En plus des couleurs plus rock du disque, on entendra 'Bodies On A Bed Sheet' lorgner vers l´opéra rock et des sons électro montrent que Peter Kingsbery n´a aucunement envie de jouer sur des sonorités rétro. Seul bémol, l´album étant très chargé émotionnellement, sa longue durée nécessite plusieurs écoutes afin de pouvoir maîtriser le plan de ce passionnant labyrinthe de styles.

En repoussant sans cesse les limites, Cock Robin vient de prouver qu´il était un groupe très moderne et que son héritage des années 80 était bien derrière lui. La voix de Peter Kingsbery est toujours aussi puissante et chargée émotionnellement, comme si celui-ci avait découvert le secret de l´éternelle jeunesse. Quant à Coralie Vuillemin, la jeune Doubiste a réussi à faire oublier Anna LaCazio. Finalement, nous avons peut-être là le meilleur album du groupe franco-américain à ce jour.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/cockrobinofficial/





LISTE DES PISTES:
01. Bodies On A Bed Sheet - 3:24
02. Great Divide - 3:22
03. Lasso - 4:11
04. Landing In Mad - 1:33
05. Merry As We Go - 3:45
06. Romance Without Pain - 3:17
07. Hotel Light - 4:09
08. Homo Alien - 3:25
09. Fork In The Road - 3:59
10. Let Us Know Where You Are - 3:47
11. Captain Courageous - 4:16
12. Watering The Roots - 4:05
13. Cookie Cutter Cadence - 2:35
14. Trending - 4:02

FORMATION:
Coralie Vuillemin: Chant / Claviers
Didier Strub: Batterie
Peter Kingsbery: Chant / Basse / Claviers / Percussions
Stephane Bonacci: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
LOLO_THE_BEST59
27/11/2021
 
807
0
Mon dieu, le meilleur album de Cock Robin vraiment ? Franchement, l'album n'a plus grand chose à voir avec les ceux qui nous avaient enchantés au milieu des années 80. Les compositions sont moyennes, pas une pour relever l'autre, le mixage est quelconque, même le chant ne suscite guère d'émotions. Quelle tristesse...
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
MONTE CARLO CLASSIC ROCK FESTIVAL SUITE : COCK ROBIN + PROCOL HARUM le 15 octobre 2016 à 20h30
DERNIERE INTERVIEW
COCK ROBIN (07 MARS 2016)
A l'occasion de "Chinese Driver" qui marque le retour en studio de Cock Robin, Music Waves a rencontré de son leader iconique Peter Kingsbery...
 
AUTRES CHRONIQUES
MASTODON: Hushed & Grim (2021)
METAL PROGRESSIF - Impressionnant de maîtrise, de ferveur et de densité, "Hushed And Grim" de Mastodon est un album monumental qui se classe tout en haut de la liste des meilleurs albums de l’année. Magistral !
6:33: Feary Tales For Strange Lullabies: The Dome (2021)
METAL FUSION - Plus accessible, toujours aussi mélodique et audacieux dans des mélanges improbables, "Feary Tales For Strange Lullabies: The Dome" signe le retour en très grande forme de 6:33.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT COCK ROBIN
COCK-ROBIN_Chinese-Driver
Chinese Driver (2016)
5/5
-/5
AUTRE LABEL / POP
COCK-ROBIN_After-Here-Through-Midland
After Here Through Midland (1987)
3/5
-/5
CBS / POP
COCK-ROBIN_Cock-Robin
Cock Robin (1985)
3/5
-/5
COLUMBIA / POP
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022