ARTISTE:

COSMOGRAF

(ROYAUME UNI)
TITRE:

RATTRAPANTE

(2021)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Concept-album, Neo, Planant
"Les qualités de "Rattrapante" sont conformes aux précédentes productions de Cosmograf, dans un rock néo-progressif délivrant de belles parties de guitare, mais avec une présence vocale qui peut appeler des réserves."
ABADDON (20.09.2021)  
3/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

8 albums en 12 ans ! C’est peu de dire que Robin Armstrong ne chôme pas... Son projet Cosmograf est quasiment un one-man-band : non content d’assurer le chant, la basse, les guitares et les claviers sur son dernier "Rattrapante", il chapeaute également la production, l’enregistrement dans son studio personnel et la distribution par son propre label Gravity Dream Music. "Rattrapante" est, comme d’habitude avec Cosmograf, un concept-album, qui traite de notre rapport au temps. Comme souvent avec les concepts de prog-musique, un thème suffisamment vague pour exprimer tout ce qu’on veut...

La manière Cosmograf n’a guère varié depuis l’excellent "When Age Has Done His Duty" : un fond classique porté par des synthés profonds et mélancoliques, la guitare volontiers floydienne en solos planants, le tout dynamisé par une rythmique qui peut évoquer Porcupine Tree. Si le shuffle plus guilleret du morceau-titre fait un peu exception à cette règle, le reste de l’album est conforme aux habitudes de Robin Armstrong, avec une qualité de son toujours bien présente et une six-cordes qui délivre de jolies parties en solo, que ce soit sur la belle intro de ‘In 1985’ ou la remarquable envolée aux deux tiers de ‘Memories Lie’. Le procédé fonctionne très bien, mais (car il y a un “mais”) les titres ont une tendance à apparaître un peu longs - un peu plus de compacité n’aurait pas nui - et Robin use de passages atmosphériques (le break de ‘Rattrapante’) ou de textes parlés (2 min. 30 dans ‘Time Will Flow’, c’est long) qui sentent le procédé usé.

Et puis il y a le problème de la voix, qui est une affaire de goût personnel. Reste qu’il apparaît comme un décalage entre la qualité des parties instrumentales et les passages vocaux, où Robin se présente nettement moins à son avantage que derrière sa six-cordes : pour s’en convaincre, il suffit d’écouter la montée dans les aigus à trois minutes de la fin de ‘I Stick to You’ (le titre le plus faible du disque), on est à la limite de la faute de goût, tout comme l’intervention “Are You Ready ?” qui tranche grossièrement avec la planante intro de ‘In 1985’. C’est comme si le chant d’un côté et les instruments de l’autre ne parlaient pas le même langage. Question de placement vocal, de prise de son, de choix de mix ? Le résultat n’est pas pleinement convaincant.

Ainsi suivant la sensibilité de chacun, le ressenti variera entre l’immersion béate et la (relative) déception agacée. Il convient dans tous les cas de reconnaître la qualité globale de "Rattrapante", conforme aux précédentes productions de Cosmograf.


Plus d'information sur http://www.cosmograf.co.uk





LISTE DES PISTES:
01. In 1985 - 12:43
02. Rattrapante - 09:42
03. I Stick To You - 06:49
04. Memories Lie - 08:27
05. Time Will Flow - 12:42

FORMATION:
Robin Amstrong: Chant / Guitares / Basse / Claviers
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
CORTO1809
21/09/2021
  0 0  
3/5
Après avoir teinté de metal sa musique sur son précédent album, "Mind Over Depht", une expérience guère concluante, Cosmograf revient à un prog plus doux, dans la lignée de ses albums antérieurs, qui lui sied mieux. La voix mélancolique et les passages atmosphériques alternent avec de jolis solos de guitare et le tout s’écoute sans conteste agréablement. Mais l’album a un goût de déjà-entendu et manque d’aspérités pour réellement retenir l’attention. Une fois l’écoute terminée, on se dit que ce n’était pas désagréable mais on n’en garde pas grand-chose et rien n’incite vraiment à remettre le disque sur la platine, si ce n’est pour résoudre ce mystère du "c’était bien mais pourquoi je n’ai pas envie de le réécouter ?".

Bref, un album de prog qui ne démérite pas mais que rien ne vient sortir du lot commun.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
COSMOGRAF: Nouvel album en avril
DERNIERE INTERVIEW
COSMOGRAF (SEPTEMBRE 2011)
Robin Amstrong (la tête pensante de Cosmograf) a bien voulu répondre à nos questions, cela tombait bien car son album est parmi des plus apprécié au sein de la rédaction ainsi qu’auprès de nos lecteurs.
 
AUTRES CHRONIQUES
BLOOD RED SAINTS: Undisputed (2021)
HARD ROCK MELODIQUE - Cet "Indisputed", très AOR, décevra ceux qui avaient applaudi le virage musclé accompli par Blood Red Saints sur les deux précédents opus et ne pourra que satisfaire la frange des fans qui l’avaient regretté amèrement.
LAURENNE/LOUHIMO: The Reckoning (2021)
METAL MELODIQUE - Adeptes de metal mélodique et de voix féminines, ce "The Reckoning" est fait pour vous. Netta Laurenne et Noora Louhimo vont vous disloquer la nuque à force d'headbanger !
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT COSMOGRAF
COSMOGRAF_The-Hay-man-Dreams
The Hay-man Dreams (2017)
5/5
4.3/5
BURNING SHED / ROCK PROGRESSIF
COSMOGRAF_The-Unreasonable-Silence
The Unreasonable Silence (2016)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
COSMOGRAF_Capacitor
Capacitor (2014)
4/5
4.4/5
F2 / ROCK PROGRESSIF
COSMOGRAF_The-Man-Left-In-Space
The Man Left In Space (2013)
5/5
3.9/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
COSMOGRAF_When-Age-Has-Done-Its-Duty
When Age Has Done Its Duty (2011)
5/5
4.6/5
F2 / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021