ARTISTE:

MINISTRY

(ETATS UNIS)
TITRE:

MORAL HYGIENE

(2021)
LABEL:

NUCLEAR BLAST

GENRE:

METAL INDUSTRIEL

TAGS:
Chant grave, Dissonant, Punk
""Moral Hygiene" est le quinzième album studio de Ministry qui confirme sa renaissance depuis son retour."
ADRIANSTORK (08.12.2021)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Ministry est un des pionniers du metal industriel et a depuis toujours tenu un discours politique. La pandémie de 2020 ne pouvait qu’inspirer la tête pensante du groupe, son frontman Al Jourgensen, en bataille contre l’état de la société et des politiques. "Moral Hygiene", quinzième album studio des Américains à la pochette délicieusement rétro 50’s, apparaît comme une réflexion sur l’état de la société.

Si des paroles et des slogans fédérateurs ('Let's Get Ready'. 'Believe Me') équilibrent la folie furieuse du précédent album, le contenu de ce "Moral Hygiene" n'en est pas devenu inoffensif pour autant. Le son de Ministry est toujours axé sur les cercles de l'enfer sur lesquels se plaquent des beats massifs sonnant comme des marteaux-piqueurs, des guitares distordues et tranchantes (ici jouées par Cesar Sotto et Monte Pittman, guitariste de Madonna depuis 2001), des samples qui tournent en boucle et des effets de claviers tonitruants (joués par le Prong John Bechdel).

Le chant d'Al Jourgensen est beaucoup moins déformé que par le passé, s'aventurant dans des tonalités où règne Jaz Coleman de Killing Joke. Cette façon de ne plus avancer masqué derrière des effets de studio rend le propos plus sincère et plus touchant, ce qui ne veut cependant pas dire apaisé. 'Sabotage Is Sex' voit l'apparition d'un revenant du passé, un autre frère de la discorde, Jello Biafra, chanteur émérite des Dead Kennedys, au phrasé particulier reconnaissable entre mille. Au meilleur de sa forme, Al Jourgensen a toujours laissé place à l'inattendu, étendant sa musique vers de nouveaux territoires. En témoignent ainsi un harmonica sorti des ténèbres qui fait entendre sa plainte, une intro indienne, l'apparition délirante d'une guitare surf au milieu d'un véritable bombardement sonore... 'Believe Me', le sommet de l'album, se joue lui aussi de toutes les attentes, modifiant les signatures rythmiques avec brio (excellente alternance entre passages lourds et guitares acoustiques), flirtant avec le metal prog. 

En revanche, certains morceaux semblent en pilotage automatique, comme la reprise des Stooges 'Search And Destroy', malgré les riffs de Billy Morrison (Billy Idol), ou 'We Shall Resist'. Quant à 'Death Toll', formé sur une boucle synthétique sur laquelle des samples sur les décomptes de morts du Coronavirus tournent inexorablement en boucle, malgré son montage est bien réalisé et son message pertinent, il perd en efficacité au fil des écoutes.

Ministry est de retour. Malgré quelques lourdeurs, le pape du metal-indus a choisi de prêcher un message plus optimiste sans pour autant trahir sa musique. Si "Moral Hygiene" vous invite toujours à danser sous les bombes, son écoute est amplement recommandée pour conserver votre santé mentale.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/weareministry





LISTE DES PISTES:
01. Alert Level
02. Good Trouble
03. Sabotage Is Sex
04. Disinformation
05. Search And Destroy
06. Believe Me
07. Broken System
08. We Shall Resist
09. Death Toll
10. TV Song #6 (Right Around The Corner Mix)

FORMATION:
Al Jourgensen: Chant / Guitares / Basse / Batterie
Arabian Prince: Chant / Invité
Billy Morrison: Guitares / Invité
Cesar Soto: Guitares / Invité
Flash: Invité / Sitar
Jello Biafra: Chant / Invité
John Bechdel: Claviers / Invité
Paul D'amour: Basse / Invité
Roy Mayorga: Batterie / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
MINISTRY de retour à Lyon en novembre
 
AUTRES CHRONIQUES
CYNIC: Ascension Codes (2021)
METAL PROGRESSIF - Avec "Ascension Codes", Cynic perpétue la tradition d'un metal progressif technique foisonnant et passionnant placé sous les signes conjugués de la mélancolie et de la tristesse.
EVERY HOUR KILLS: Vacua (2021)
DJENT - Every Hour Kills crie sa rage avec "Vacua", un EP djentcore sans concession.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MINISTRY
MINISTRY_AmeriKKKant
Amerikkkant (2018)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / METAL INDUSTRIEL
MINISTRY_From-Beer-To-Eternity
From Beer To Eternity (2013)
4/5
3/5
AFM RECORDS / METAL INDUSTRIEL
MINISTRY_Relapse
Relapse (2012)
4/5
4/5
AFM RECORDS / METAL INDUSTRIEL
MINISTRY_Cover-Up
Cover Up (2008)
4/5
-/5
13TH PLANET / HEAVY METAL
MINISTRY_The-Last-Sucker
The Last Sucker (2007)
4/5
-/5
13TH PLANET / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022