ARTISTE:

3.2

(ETATS UNIS)
TITRE:

THIRD IMPRESSION

(2021)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Symphonique, Technique
"Avec "Third Impression", Robert Berry nous offre avec talent un deuxième album posthume de sa collaboration passée avec Keith Emerson."
TONYB (31.03.2021)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après un premier album posthume issu de retrouvailles avec Keith Emerson 30 ans après leur premier effort commun (voir pour cela la chronique de "The Rules Have Changed"), Robert Berry s'en est allé gratter de nouveau les fonds de tiroir, exhumant de nouvelles ébauches de titres co-composés avec le maestro des claviers, ainsi que quelques partitions préenregistrées par Emerson avant sa disparition. Ce deuxième album se veut une nouvelle fois un lien entre le rock progressif cher au disparu et un AOR très mélodique porté tout au long de la carrière de Robert Berry, et est présenté comme un nouvel hommage à Keith Emerson et à sa musique.

Et pourtant, c'est bien l'empreinte de Robert Berry qui va majoritairement dominer les dix compositions de "Third Impression", avec une entame fabuleuse proposée par 'Top of the Word'. Ce titre commence comme du Peter Gabriel, avec un mimétisme troublant quant aux intonations proposées durant les deux premières minutes, puis évolue vers un morceau puissant, rempli de claviers clinquants et de riffs de guitares acérés, se concurrençant dans des développements instrumentaux grandiloquents. Le ton est donné et la première partie de l'album va évoluer dans les mêmes eaux, entre réminiscences d'un progressif aux sonorités très 70's apportées par les parties de claviers du maestro et AOR très mélodique lorgnant vers les rivages d'Asia période John Payne, ou plus récemment d'Intelligent Music Project. Le mélange peut s'avérer parfois étonnant, mais dans tous les cas particulièrement efficace, surtout quand la rythmique se met au diapason ou qu'une touche celtique vient encore enjoliver le propos ('Black of Night').

La deuxième partie de "Third Impression" va venir explorer d'autres rivages plus inattendus. On remarquera ainsi la belle ballade 'Emotional Trigger' dont les effluves jazzy semblant tout droit sorties d'un album de The Tangent se résolvent par un solo de Moog poignant. 'The Devil in Liverpool' va quant à lui amener son lot de soli de claviers dissonants, portés par une basse en fusion, tandis que l'album va se clôturer par une plage à tiroirs multiples peu accessible au premier abord, mais qui révèle ses atours au gré des écoutes ('Never'). Un dernier mot permet de souligner bien évidemment l'incroyable technique des deux compères, ainsi que l'impeccable production de la galette.

Si ce projet improbable peut laisser dubitatif quant à son fondement et interroger sur la part effective de l'apport des travaux de Keith Emerson, force est de reconnaître tout le talent de Robert Berry pour avoir réussi un magnifique collage à partir d'éléments partiels et somme toute datés. Et comme il n'est pas certain qu'il puisse y avoir une troisième publication pour ce "groupe" à l'avenir plus qu'incertain, autant profiter jusqu'à plus soif d'un album bien sous tout rapport.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/robertberrymusic





LISTE DES PISTES:
01. Top Of The World
02. What Side You’re On
03. Black Of Night
04. Killer Of Hope
05. Missing Piece
06. A Bond Of Union
07. The Devil Of Liverpool
08. Emotional Trigger
09. A Fond Farewell
10. Never

FORMATION:
Keith Emerson: Claviers
Robert Berry: Chant / Guitares / Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
3.2, groupe de Robert Berry et Keith Emerson: Nouvel album en février
 
AUTRES CHRONIQUES
COURROUX: Ii (2021)
ROCK - Bienvenue dans le laboratoire "Courroux II" où la liberté et l'expérimentation sonore règnent en maîtres pour aboutir à une musique à la frontière du rock, de la cold wave et de l'électro.
LITTLE BOB BLUES BASTARDS: We Need Hope (2021)
ROCK - "We Need Hope" avec son blues qui renoue avec le rock prouve que l'amour de la musique est plus fort que la mort.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT 3.2
3-2_The-Rules-Have-Changed
The Rules Have Changed (2018)
3/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021