ARTISTE:

REFLECTION CLUB

(ALLEMAGNE)
TITRE:

STILL THICK AS A BRICK

(2020)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Concept-album, Jazzy, Old School, Symphonique
"Dans le même esprit que Rob Reed et son projet "Sanctuary", Reflection Club rend ainsi hommage à la musique de Jethro Tull en écrivant une partition originale "dans le style de …"."
TONYB (22.03.2021)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Mais quelle mouche a donc bien pu piquer Lutz Meinert, tête pensante du projet Reflection Club, pour se mettre dans les pas d'un des plus célèbres albums de l'histoire du rock progressif ? Du titre de l'album au livret qui l'accompagne, singeant sous forme de journal (présentant le projet) celui de l'album qui fit la renommée de Jethro Tull, tout nous ramène au célèbre album de la bande à Ian Anderson "Thick as a Brick", publié en l'an de gloire 1972. Et, ironie de l'histoire, le tout a été co-écrit/réalisé par Lutz Meinert avec un certain George Boston, dont le patronyme se rapproche éminemment de Gerald Bostock, héros du projet tullien original.

Accompagné notamment par Paul Forrest, membre du premier tribute band jethro-tullien du Royaume-Uni, et désormais membre à part entière du fameux Jethro Tull Experience, Lutz Meinert se glisse donc dans les traces de Ian Anderson et ses complices pour nous délivrer 48 minutes de musique inspirées par ce marqueur de l'histoire du rock progressif. Les esprits mesquins pourront bien entendu évoquer un pur plagiat, mais après avoir réécouté l'album original, il apparaît de toute évidence que ce n'est nullement le cas.

Alors bien entendu, il y a de la flûte… mais pas que, puisqu'on notera également la présence d'instruments plus originaux comme le sitar ou des flûtes et cornemuses bien celtiques, tout comme une batterie de percussions non présentes chez Jethro Tull ou encore la présence sur certains passages d'un orchestre accentuant les accompagnements symphoniques. La tonalité d'ensemble délivrée par les différents intervenants se coule bien entendu dans les pas de leur modèle, jusqu'à la voix de Paul Forrest qui reprend les accents de Ian Anderson, avec un timbre légèrement moins agressif.

Une fois évacuées toutes ces comparaisons totalement inévitables compte tenu de l'idée initiale du projet, il reste à l'auditeur à déguster trois gros quarts d'heure d'un nouveau concept contenant son lot de thèmes différents, certains étant repris au fil des minutes, le tout dans des enchaînements impeccables. Du rock progressif 70's certes, mais contenant également quelques parties aux contours jazzy dans les sections instrumentales ('Years on the Fast Track'). L'interprétation est de haut niveau, les musiciens faisant preuve d'une technique remarquable, notamment quand les différents instruments enchevêtrent leurs partitions respectives ('The Foray of the Sharks'), incitant l'auditeur à une oreille attentive. Leur présence s'avère toutefois plus discrète en présence du chant, ce qui offre du coup une belle alternance d'ambiances.

Dans le même esprit que Rob Reed et son projet "Sanctuary", Reflection Club rend ainsi hommage à la musique de Jethro Tull en écrivant une partition originale "dans le style de …". Il est certain que l'exercice de style ne convaincra pas forcément le plus grand nombre. Il reste néanmoins un travail de très haute qualité que chacun pourra apprécier à sa juste valeur. Restera alors le critère subjectif qui fera que l'on adhère ou pas à la démarche.


Plus d'information sur https://madvedge.de/index.php/reflectionclub_en.html



GROUPES PROCHES:
JETHRO TULL


LISTE DES PISTES:
01. Prelude (2:00)
02. Time out (4:03)
03. Years on the Fast Track (3:31)
04. Rellington Town (6:17)
05. The Club of Hopeful Pinions (3:55)
06. The Foray of the Sharks (5:37)
07. Sentimental Depreciation (5:19)
08. Nervesoothers (3:10)
09. The Great Dance around the Golden Calf (3:35)
10. Bedlam (5:48)
11. Look across the Sea (4:24)

FORMATION:
Lutz Meinert: Basse / Claviers / Batterie
Nils Conrad : Guitares
Paul Forrest: Chant
Ulla Harmuth: Flute
The Bagpipe Club Willy Scotty: Invité / Bagpipes And Whistles
The Little Indian Restaurant Ensemble: Invité / Sitar
The Rellington Resort Orchestra: Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE INTERVIEW
REFLECTION CLUB (09 MARS 2021)
Tête pensante du projet Reflection Club qui publie son premier album intitulé "Still Thick as a Brick", Lutz Meinert nous emmène sur les traces de Jethro Tull, mais pas seulement.
 
AUTRES CHRONIQUES
NILS PATRIK JOHANSSON: The Great Conspiracy (2020)
HEAVY METAL - "The Great Conspiracy" revient sur l'assassinat d'Olaf Palme en 1986. Nils Patrick Johansson livre un disque de heavy passionnant, à la fois baroque, théâtral et puissant.
GARY HUGHES: Waterside (2021)
A.O.R. - Gary Hughes, le patron de Ten, nous revient pour un album solo qui rate le coche.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021