ARTISTE:

PRIDE OF LIONS

(ETATS UNIS)
TITRE:

LION HEART

(2020)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

A.O.R.

TAGS:
80's, FM
""Lion Heart" est une nouvelle démonstration d’un savoir-faire évident qui évite à Pride Of Lions toute sortie de route mais qui ne fait preuve d’aucune tentative d’évolution."
LOLOCELTIC (28.10.2020)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (1) commentaire(s)

Se lancer dans l’écoute d’un album de Pride Of Lions, c’est un mélange de sérénité et d’enthousiasme limité. Depuis son premier album éponyme (2003), le duo formé par Jim Peterik (Survivor, Ides Of March, World Stage, etc.) avec le chanteur Toby Hitchcock offre des opus s’appuyant sur une recette de fabrication sans faille mais jamais modifiée. Le compositeur-producteur-claviériste-guitariste-chanteur possède une patte reconnaissable entre mille qui a déjà fait ses preuves et lui a apporté quelques succès planétaires et la reconnaissance du milieu. Pourtant, Pride Of Lions semble plus souvent ronronner comme un gros matou au coin du feu que rugir comme un grand fauve : c’est confortable et agréable, mais cela ne provoque que peu d’exaltation. Néanmoins, à voir les photos de la promotion avec un Jim Peterik aux cheveux violets et portant le boa autour du coup tel un membre d’un spectacle de Chez Michou, et un Toby Hitchcock dont l'évolution du tour de taille semble traduire une passion débordante pour les arts culinaires, on se prend à espérer quelques surprises.

Malheureusement, ce ne sera que rarement le cas malgré quelques fulgurances sur lesquelles nous reviendrons plus tard. Tout est toujours parfaitement calibré et d’une brillance sans tache mais la recette est tellement classique qu’il est difficile de s’enflammer. Pourtant, le plaisir coupable est bien là à l’écoute du mid-tempo ‘Sleeping With A Memory’ aux faux-airs du ‘Waiting For A Girl Like You’ de Foreigner ("4" – 1981), ou des néanmoins dynamiques et accrocheurs ‘Good Thing Gone’, ‘Give It Away’ ou ‘You’re Not A Prisoner’ dont les refrains n’hésitent pas à s’insinuer dans les mémoires durant quelques heures. Même le titre éponyme, s’il n’est pas suffisamment efficace pour une entrée en matière, n’en est pas moins bien carrossé. Seule la ballade ‘Now’ qui clôture l’ensemble sur une note un peu lénifiante frôle la sortie de route. De bonnes choses, mais pas de quoi sortir d’un ronronnement frustrant lorsque l’on connaît le talent de compositeur de Jim Peterik.

Heureusement, quelques jolies pièces viennent relever la sauce et déclencher plus qu’un haussement de sourcil. Plus catchy avec quelques influences en provenance de Bon Jovi, ‘We Play For Free’ est lancé par des claviers très 80’s. De son côté, la ballade ‘Unfinished Heart’ se fait émouvante et majestueuse avec le seul chant de Toby Hitchcock, ravivant la sempiternelle question de l’importance prise par la voix d’un Jim Peterik qui, sans démériter, ne peut rivaliser. ‘Flagship’ intègre quelques touches de modernité qui renforce sa puissance et ‘Rock & Roll Boomtown’ fait preuve d’un peu d’ambition avec une ambiance plus théâtrale et quelques clins d’œil au rock progressif. Et puis il y a les deux sommets mélodiques que sont ‘Heart Of The Warrior’, très Survivor de la grande époque, et le single imparable ‘Carry Me Back’ au refrain obsédant et aux multiples soli de guitare.

Entre respect et fatalisme, "Lion Heart" ne révolutionne donc pas la discographie de Pride Of Lions. Du haut de ses presque 70 ans, Jim Peterik déroule un savoir-faire évident qui lui évite toute sortie de route mais semble également le limiter dans toute tentative d’évolution. Il ne tiendra donc qu’à vous de trouver votre équilibre entre le plaisir de replonger dans des titres fleurant bon la magie des années 80 et la sensation qu’il sera ici encore une fois difficile de faire une différence avec les précédents opus de la formation américaine.


Plus d'information sur http://www.aprideoflions.com/





LISTE DES PISTES:
01. Lion Heart - 5:01
02. We Play For Free - 3:34
03. Heart Of The Warrior - 4:15
04. Carry Me Back - 4:28
05. Sleeping With A Memory - 4:22
06. Good Thing Gone - 4:27
07. Unfinished Heart - 4:17
08. Flagship - 5:14
09. Give It Away - 4:32
10. Rock & Roll Boomtown - 5:59
11. You’re Not A Prisoner - 5:03
12. Now - 5:51

FORMATION:
Christian Cullen: Claviers
Ed Breckenfield: Batterie
Jim Peterik: Chant / Guitares / Claviers / Percussions
Klem Hayes: Basse
Mike Aquino: Guitares
Toby Hitchcock: Chant
Colin Peterik: Batterie / Invité
Kevin Campbell: Basse / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
TORPEDO
28/10/2020
  0
En effet, pas désagréable mais sans une once d'originalité.
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (1 avis)
STAFF:
3.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
PRIDE OF LIONS: Fearless
 
AUTRES CHRONIQUES
AYREON: Transitus (2020)
METAL MELODIQUE - L’orientation "comédie musicale" de ce "Transitus" a imprimé une direction vers laquelle il est difficile de suivre Arjen Lucassen (Ayreon).
SOULS OF TIDE: Black Magic (2020)
HARD ROCK - "Black Magic" est un opus franchement imparable, taillé dans le hard rock des années 70 le plus jouissif !
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PRIDE OF LIONS
PRIDE-OF-LIONS_Fearless
Fearless (2017)
3/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
PRIDE-OF-LIONS_Immortal
Immortal (2012)
2/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
PRIDE-OF-LIONS_The-Roaring-Of-Dreams
The Roaring Of Dreams (2007)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
PRIDE-OF-LIONS_The-Destiny-Stone
The Destiny Stone (2004)
2/5
3/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
PRIDE-OF-LIONS_Pride-Of-Lions
Pride Of Lions (2003)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022