.
.
ARTISTE:

PRIDE OF LIONS

(ETATS UNIS)
TITRE:

FEARLESS

(2017)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

A.O.R.

TAGS:
80's, FM
"Tout est réalisé de façon très propre, cette qualité étant paradoxalement le défaut de "Fearless". Il manque à celui-ci un supplément d'âme nécessaire pour passer un autre stade que celui de disque sympathique."
AXEL_D (24.02.2017)  
3/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Dire qu'"Immortal" a reçu à l'époque de sa sortie un accueil plutôt mitigé n'est pas un constat exagéré. Sans être foncièrement mauvais, il était facile de deviner que l'album allait faire partie de ces disques pas désagréables, mais prenant tranquillement la poussière dans l'étagère après quelques écoutes polies. Autant dire que son successeur est attendu de pied ferme, d'autant plus que les grosses sorties du genre se font finalement de plus en plus rares.

La paire Toby Hitchcock/Jim Peterik est toujours à l’œuvre sur "Fearless", les deux voix se mêlant harmonieusement tout au long de ce nouvel opus, même si celle de Toby s'en sort mieux au petit jeu de la comparaison car dégageant plus de puissance et d'émotion. 'All I See Is You' démarre l'album d'une jolie façon, avec son thème mélodique presque celtique dans l'esprit et permettant par la même occasion d'apprécier une production très claire bien qu'un peu clinique.

Dommage, les choses se gâtent dès le deuxième titre, 'The Tell', avec sa rythmique mollassonne et son refrain plus que poussif. Cette doublette d'ouverture résume finalement assez bien le Pride Of Lions version 2017, à savoir un groupe alternant le très bon ('In Caricature', 'Fearless', 'Rising Up'...) et le beaucoup plus anecdotique, voire générique ('Everlasting Love', 'The Light In Your Eyes'...). Et si le disque se termine sur un 'Unmasking The Mystery' à l'agréable parfum de Journey, cela ne suffit pas pour convaincre entièrement. La bande semble parfois en pilotage automatique complet et peine dans ces moments à transmettre une quelconque émotion ou retenir l'intérêt de l'auditeur.

Néanmoins, il ne faut pas se focaliser uniquement sur les points négatifs de "Fearless" : son potentiel mélodique devrait contenter la plupart des amateurs de hard FM. N'oublions pas que nous avons ici des musiciens pour le moins chevronnés et doués d'une maîtrise technique impressionnante. Les critiques concernant le manque de rythme d'"Immortal" ont semble-t-il été entendues par les protagonistes qui lâchent un peu plus les chevaux sur ce nouvel opus, comme le démontre le morceau éponyme avec son riff de guitare détonnant, même s'il est possible de déplorer une deuxième partie encore un peu trop portée sur les ballades. Évidemment, Jim Peterik oblige, l'ombre de Survivor ne manque pas de pointer le bout de son nez régulièrement, sans pour autant que cette influence se fasse trop encombrante.


À vous de voir, ami lecteur, s'il faut considérer le verre à moitié plein ou à moitié vide. Oui, "Fearless" est un disque plus abouti que son prédécesseur. Il ressort de nombreux points de satisfaction : un duo vocal qui fait mouche, quelques très belles réussites mais aussi des séquences plus musclées. Toutefois, il était certainement permis d'en attendre davantage d'une formation de cet acabit, et encore plus après cinq ans d'absence.


Plus d'information sur http://www.aprideoflions.com/





LISTE DES PISTES:
01. All I See Is You! - 3:58
02. The Tell - 4:42
03. In Caricature - 3:57
04. Silent Music - 4:16
05. Fearless - 4:42
06. Everlasting Love - 4:12
07. Freedom Of The Night - 5:07
08. The Light In Your Eyes - 4:33
09. Rising Up - 3:37
10. The Silence Says It All - 4:24
11. Faster Than A Prayer - 4:50
12. Unmasking The Mystery - 5:04

FORMATION:
Christian Cullen: Claviers
Ed Breckenfield: Batterie
Jim Peterik: Chant / Guitares / Claviers
Klem Hayes: Basse
Mike Aquino: Guitares
Toby Hitchcock: Chant
Andrew Ohlrich: Invité / Violon
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
LYNOTT
28/02/2017
  0 0  
2/5
Si vous aimez les mélodies à la Survivor en mode cool , il y a quand même ici pas moins de quatre ballades - voire six si vous comptez les mid-tempi poussifs, ou à la Elton John en mode un peu énervé, ce disque est fait pour vous.

Quant aux amateurs de hard rock mélodique, ils feraient bien quant à eux de tourner la tête vers d'autres horizons plus offensifs sous peine de s'endormir sur cet opus dés le second morceau.

Pro et carré, mais d'une molette rotulienne guimauvesque.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
PRIDE OF LIONS: Fearless
 

"Découvrez le groove de Rock de Sterpi!"
AUTRES CHRONIQUES
METAMORPHOSIS: The Turning Point (2016)
ROCK PROGRESSIF - Album facile d'accès mais nécessitant néanmoins une attention certaine pour en suivre tous les contours et en apprécier pleinement la richesse, "The Turning Point" consacre pleinement l'évolution tranquille et maîtrisée de Metamorphosis depuis une quinzaine d'années.
DEAF HAVANA: All These Countless Nights (2017)
ROCK ALTERNATIF - Deaf Havana confirme avec ce nouvel album qu'il est l'un des plus bels espoirs d'un brit rock à la recherche d'un second souffle avec un concept qui aurait pu gagner en efficacité s'il avait été plus concis. Une belle résurrection.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PRIDE OF LIONS
PRIDE-OF-LIONS_Lion-Heart
Lion Heart (2020)
3/5
3/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
PRIDE-OF-LIONS_Immortal
Immortal (2012)
2/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
PRIDE-OF-LIONS_The-Roaring-Of-Dreams
The Roaring Of Dreams (2007)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
PRIDE-OF-LIONS_The-Destiny-Stone
The Destiny Stone (2004)
2/5
3/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
PRIDE-OF-LIONS_Pride-Of-Lions
Pride Of Lions (2003)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022