ARTISTE:

CROBOT

(ETATS UNIS)
TITRE:

WELCOME TO FAT CITY

(2016)
LABEL:

WIND-UP RECORDS

GENRE:

ROCK

TAGS:
FM, Groovy, Old School
"Du groove, du groove, toujours du groove !"
AXEL_D (26.10.2016)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Crobot creuse tout doucement son sillon dans l'univers du rock/stoner, notamment grâce à des concerts qui ont permis à la formation de se faire remarquer et d'être dans les meilleures conditions pour la sortie de son deuxième album chez Nuclear Blast, "Welcome To Fat City", dont la pochette nous évoque très clairement l'esprit des années 70, une époque de doux rêves sur fond de substances pas toujours très légales...

Bref, au-delà de ces considérations philosophiques, concentrons-nous sur le cru 2016 de la bande : onze morceaux pour 40 minutes d'un hard rock sans fioritures qui transpire des aisselles. Crobot a décidé de faire remuer votre popotin, de l'introductif titre éponyme jusqu'à 'Plague Of The Mammoth' (tout est dit dans le titre) sans réel temps mort, à part peut-être avec le plus nuancé 'Hold On For Dear Life'. Car si les Americains ont mis le paquet sur la section rythmique, vraiment entraînante, il est regrettable que le disque soit globalement pauvre en mélodies, rendant certains moments lourdingues avec des refrains scandés qui auraient mérité plus de travail ('Right Beetween The Eyes', par exemple).

Mais même si Crobot ne possède pas la classe d'un The Answer, il serait faux de dire que "Welcome To Fat City" est à fuir. Des chansons comme 'Blood On The Snow', 'Not For Sale' ou encore 'Easy Money' sont autant de belles démonstrations du talent des quatre gars et de leur force principale, à savoir une science du riff et du groove qui fera taper du pied à peu près à n'importe quel être humain normalement constitué. La puissance vocale de Brandon Yeagley – qui se charge également de quelques parties d'harmonica comme sur 'Steal the Snow' – est à l'image du reste, virile et sans concessions.

Les compositions du quatuor doivent prendre toute leur ampleur sur scène, un domaine où la formation s'est forgée une sacrée réputation, délivrant des sets énergiques et passionnés. En attendant de croiser le groupe sur les planches, "Welcome To Fat City" devrait contenter les nostalgiques du hard rock des seventies. Dans le même genre en cette année 2016, Crobot ne se hisse toutefois pas au niveau de leurs compatriotes de Scorpion Child.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/crobotband





LISTE DES PISTES:
01. Welcome To Fat City
02. Play It Cool
03. Easy Money
04. Not For Sale
05. Hold On For Dear Life
06. Temple In The Sky
07. Right Between The Eyes
08. Blood On The Snow
09. Steal The Show
10. Moment Of Truth
11. Plague Of The Mammoths

FORMATION:
Brandon Yeagley: Chant / Harmonica
Chris Bishop: Guitares
Jake Figueroa: Basse
Paul Figueroa: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
CROBOT : Nouvelle vidéo
 
AUTRES CHRONIQUES
KATE BUSH: Never For Ever (1980)
ROCK - "Never for Ever" ajoute à la délicatesse d’écriture et d’interprétation des albums précédents des dimensions oniriques et fantasmagoriques. Le meilleur album de Kate Bush ?
PG.LOST: Versus (2016)
POST ROCK - Paradoxe : "Versus" est un joli album, composé, interprété et produit avec talent, très agréable à écouter, mais qui s’oubliera rapidement.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CROBOT
CROBOT_Rat-Child
Rat Child (2021)
4/5
4/5
MASCOT LABEL GROUP / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022