ARTISTE:

METAMORPHOSIS

(SUISSE)
TITRE:

THEN ALL WAS SILENT

(2005)
LABEL:

GALILEO

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
FM, Neo, Planant
""
PETER HACKETT (13.06.2005)  
4/5
(4) Avis des lecteurs (1) commentaire(s)

Metamorphosis, qui n'était au début réellement constitué que de son créateur Jean-Pierre Schenk, a bien évolué, et aujourd'hui ce troisième album est d'avantage une réalisation de groupe que celle d'un seul homme.

Même si JPS est le compositeur et le principal interprète de ce "Then all was silent", les intervenants invités semblent plus impliqués que dans les 2 précédentes créations et cela contribue à donner plus de consistance et d'originalité à la musique de Metamorphosis.
Cette musique est très clairement affiliée au rock néo-progressif, mais dans une déclinaison plus mélodique que symphonique.

Deux choses frappent dès le premier titre : la clarté du chant de Jean-Pierre, qui démontre là de réelles qualités, et la place prépondérante des guitares. Les claviers sont plus utilisés pour souligner les parties vocales et évitent les longues plages sirupeuses qui font du néo-prog symphonique un genre souvent décrié pour trop de lourdeur.

A l'écoute de "When Kenny was sad" on ne peut qu'être frappé par la précision de la production et par l'intelligence de la composition qui intègre des ingrédients modernes la rapprochant ainsi de la pop symphonique, Le chant encore une fois excellent (mais c'est vrai sur tous les titres), n'est pas théâtral mais narratif et sert à merveille les textes. J'allais oublier de préciser que nous avons là un album conceptuel qui nous invite à la réflexion sur des sujets graves actuels, pour lesquels Jean-Pierre Schenk a réalisé un bon travail d'auteur.

Les sonorités metal des guitares, que l'on rencontre parfois comme dans "Confinement", ajoutent une touche moderne qui participe à libérer cette musique d'un carcan purement néo-prog. On sent d'ailleurs parfois des influences plus floydiennes comme dans "The killing machines" avec son petit solo gilmourien. Le coté aérien est rehaussé par la contribution de Milena Zaharieva à la flûte ("The Escape") dont j'aurais apprécié d'avantage d'interventions.

Cet album est donc une grande avancée pour Metamorphosis qui devient ainsi un groupe incontournable dans le rock néo-progressif européen. Metamorphosis représente en quelque sorte le coté clair et aérien d'un style musical qui se caractérise généralement par une pesanteur sombre.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/metamorphosisprogrockswiss/





LISTE DES PISTES:
01. The Birth - 7:01
02. When Kenny Was Sad - 7:58
03. Springtime - 4:48
04. Beyond The Wall - 6:45
05. Confinement - 4:16
06. The Killing Machines - 4:27
07. The Secret Room - 3:31
08. Revelation - 2:23
09. The Book - 4:22
10. The Escape - 5:53
11. Then All Was Silent - 10:45

FORMATION:
David Grillon: Guitares
Giova Esposito: Guitares / Basse
Jean-pierre Schenk: Chant / Claviers / Batterie
Milena Zaharieva: Flute
Olivier Guenat: Guitares
   
(4) AVIS DES LECTEURS    
TARJY
21/08/2007
  0 0  
3/5
Bon album, un poil lassant sur la longueur car un peu trop convenu... Des envolées guitaristiques assez floydienne (donc lire que j'aime...), des compositions plutôt de qualité à l'accroche immédiate et un chant tout à fait acceptable voir même par moment bon... Bref de quoi passer un bon moment ! Adeptes de néo, ce disque est pour vous !
KEITH_WAKEMAN
21/08/2007
  0 0  
2/5
Y'a du progrès !!! les Helvètes continuent fidèlement à nous livrer une musique Floydienne. La qualité est au rendez-vous, mais le résultat reste gentillet, sans surprise... dans le genre, je préfère nettement écouter RPWL.
TORPEDO
21/08/2007
  0 0  
2/5
Comme les opus précédents de cet auteur... Tout me semble trop simple, trop téléphoné même si je conçois qu'une amélioration se fait ressentir... Les goûts et les couleurs...
Voir les 4 avis des lecteurs
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
DARKSIDE1999
17/10/2020
 
21
0
Il y a plein d album qui sont soit disant bon parce que moderne avec des bons techniciens et bien jouer ... mais que finalement je n écoute qu une fois ....
Finalement je note mes albums avec du recul et me demande combien de fois je l’ai remis sur ma platine ...
Alors je ne peut que mettre 5 étoiles à celui-ci qui m enchante à chaque écoute ...
Haut de page
LECTEURS:
4.5/5 (2 avis)
STAFF:
2.8/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
HEARTLAND: Move On (2005)
HARD ROCK MELODIQUE -
CARPTREE: Man Made Machine (2005)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT METAMORPHOSIS
METAMORPHOSIS_I-m-not-a-hero
I'm Not A Hero (2021)
3/5
4/5
PROGRESSIVE PROMOTION / ROCK PROGRESSIF
METAMORPHOSIS_The-Turning-Point
The Turning Point (2016)
4/5
3.3/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
METAMORPHOSIS_Dark
Dark (2009)
4/5
3.8/5
PROGROCK / ROCK PROGRESSIF
METAMORPHOSIS_Nobody-Cares
Nobody Cares (2003)
2/5
4/5
GALILEO / ROCK PROGRESSIF
METAMORPHOSIS_After-All-These-Years
After All These Years (2002)
2/5
4/5
GALILEO / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022