STYX

(ETATS UNIS)

THE GRAND ILLUSION

(1977)
LABEL:

A&M

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

/ ROCK
TAGS:
FM, Technique
"Alliant le charme immédiat des ballades à la complexité d'un rock progressif abordable, les américains prouvent une fois encore qu'ils ont un don pour les chansons catchy et romantiques."
CORTO1809 (06.10.2014)  
4/5
(1) Avis (0) commentaire(s)
"The Grand Illusion" ou l'album de la consécration. Paru par pure stratégie marketing le 07/07/77, "The Grand Illusion" est sacré triple disque de platine et Styx perce enfin au-delà du marché américain.

Il aura fallu attendre neuf ans (sans compter les balbutiements du début qui remontent quand même à 1961) et sept albums pour que le succès soit au rendez-vous. Un succès dû à des titres comme 'Lady' ou 'Suite Madame Blue' qui permettent au groupe de franchir le cénacle de Chicago pour être apprécié de l'Amérique toute entière. Un succès dû aussi à la persévérance de musiciens qui ont su polir leurs compositions et conjuguer leurs talents pour arriver à un niveau professionnel d'une exceptionnelle qualité.

Pourtant, "The Grand Illusion" arrive un peu à contre-courant. En pleine déferlante punk, Styx nous livre son album le plus progressif qu'il ait composé à ce jour. Certes, on est loin des longues suites à tiroir d'un Genesis, d'un Yes ou d'un Van der Graaf Generator. Mais si les américains prouvent une fois encore qu'ils ont un don pour les chansons catchy et les ballades romantiques, ils saupoudrent le tout de nombreuses variations rythmiques et de thèmes qui sortent les titres du traditionnel schéma couplet/refrain/pont dont ils ont fait leur ordinaire.

Ainsi 'The Grand Illusion', 'Fooling Yourself', 'Come Sail Away' allient-ils le charme immédiat des ballades et la complexité du rock progressif à la façon d'un 'Bohemian Rhapsody' (Queen, encore et toujours). 'Castle Walls' va même plus loin avec son long pont musical et cette unique note de basse obstinément répétée. Et 'The Grand Finale' perpétue la tradition progressive en mélangeant astucieusement dans un final orchestral les thèmes de 'Sail Away', 'Superstars' et 'The Grand Illusion'. Même le désormais traditionnel hard rock signé Young débute sur une introduction aussi atypique que mélancolique de synthés.

Que les titres soient composés par Young ('Miss America'), DeYoung ('The Grand Illusion', 'Come Sail Away', 'Castle Walls'), Sha​w ('Fooling Yourself', 'Man In The Wilderness') ou collégialement ('Superstars', 'The Grand Finale'), tous bénéficient d'une qualité d'écriture et d'une interprétation irréprochables. Comme d'habitude les solos de guitares et de claviers sont excellents, la batterie et la basse sont inventives et le chant demeure le point fort du groupe, que ce soit en lead ou en chœur.

Au fil des albums, Styx a fait de réels progrès et poursuit sur la lancée de la plénitude qu'il a atteinte avec "Equinox". Le succès qu'il rencontre avec "The Grand Illusion" n'est que la juste récompense de ses efforts.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. The Grand Illusion 04:36
02. Fooling Yourself (The Angry Young Man) 05:29
03. Superstars 03:59
04. Come Sail Away 06:07
05. Miss America 05:01
06. Man In The Wilderness 05:49
07. Castle Walls 06:00
08. The Grand Finale 01:58

FORMATION:
Chuck Panozzo: Basse / Choeurs
Dennis Deyoung: Claviers / Choeurs / Voix (3) / Chant (1,4,7,8)
James Young: Guitares / Choeurs / Chant (5)
John Panozzo: Batterie / Choeurs
Tommy Shaw: Guitares / Choeurs / Chant (2,3,6)
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
LYNOTT
07/10/2014
  0 0  
4/5
J'ai connu Styx six ans après la sortie de cet album et avais pris à l'époque en plein poire un 'Come Sail Away' qui restera dans ma mémoire.

Un album culte en ce qui me concerne qui, au-delà de l'aspect "madeleine de Proust" qu'il représente pour moi, est un opus de grande qualité.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (1 avis)
STAFF:
4.5/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
STYX: Nouvelle vidéo
 
AUTRES CHRONIQUES
ASTRAKHAN: Retrospective (2014)
ROCK PROGRESSIF - "Retrospective" est une des plus solides et prometteuses découvertes heavy progressive de cette année.
LENNY KRAVITZ: Strut (2014)
ROCK - Avec ce dixième album en 25 ans de carrière, Lenny Kravitz rappelle qu'il reste bien la référence dans un style dont il est en grande partie à l'origine.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT STYX
STYX_Crash-Of-The-Crown
Crash Of The Crown (2021)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK
STYX_The-Mission
The Mission (2017)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK
STYX_One-With-Everything
One With Everything (2006)
3/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK
STYX_big-bang-theory
Big Bang Theory (2005)
1/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
STYX_Cyclorama
Cyclorama (2003)
3/5
3/5
AUTRE LABEL / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024