ARTISTE:

ATROX

(NORVÈGE)
TITRE:

CONTENTUM

(2000)
LABEL:

SEASON OF MIST

GENRE:

AUTRES EXTREME

TAGS:
Chant féminin, Dissonant, Expérimental
"Pas très digeste de prime abord, "Contentum" est pourtant une œuvre magnifique, faite de titres certes complexes mais riches et passionnants, qui démontrent que Atrox maîtrise parfaitement son sujet."
CHILDERIC THOR (19.12.2013)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Sur l’échelle Richter du bizarre, Atrox fait assurément péter tous les indicateurs. La musique des Norvégiens (issus de Manes ou Tactile Gemma pour situer) ne ressemble à rien de connu, une espèce d’OMNI (objet musical non-identifié) que les chercheurs de la NASA tentent en vain depuis la fin des années 90 à identifier. Plus encore que "Mesmerize", son prédécesseur et premier long du groupe, "Contentum" est la macération qui va imposer son identité aussi bien sonore que visuelle (ces dessins étranges qui ornent les pochettes).

Si le socle sur lequel il repose braconne sur les terre du gothic (pour la chanteuse) doom (pour la lourdeur et la mélancolie), on ne saurait le résumer à celui-ci tant Atrox se plaît à polluer le genre par toutes sortes d’éléments, dont le plus évident demeure sans l’ombre d’un doute le chant halluciné de Monika (aussi responsable de l’artwork), à la croisée de Kari Rueslaten (The 3rd And The Mortal) et de la Castafiore pour faire dans le gros sabot. Ses vocalises déjantées, très loin des canons en vigueur et toujours au bord de la rupture, sont le guide d’une sarabande bizarre dont il est bien difficile de suivre le mouvement.

Contentum a quelque chose d’une danse macabre labyrinthique et déglinguée composée de pistes en forme de chausse-trappe. Ces chansons ( ?) à tiroirs, souvent d’une durée plutôt conséquente, serpentent entre des méandres gangrenés par une schizophrénie rampante ('Lizard Dance') qui finit par ravager tout l’ensemble d’un album qu’aucune bouée identifiable, ni de loin ni même de près, ne permet de rapprocher du monde des vivants. Ni mélodies accrocheuses ni balises conventionnelles auxquelles l’auditeur pourra se raccrocher.

Nombreux sont donc ceux qui resteront sur le bord de ce ravin escarpé, rongé par l’érosion de la folie. Pourtant, pour qui est ouvert d’esprit, la défloration de la musique des Norvégiens se fait facilement. Les guitares, lourdes et aériennes qui tissent de véritables câbles de désespoir (le sublime 'Panta Rei (Gather In Me No More)', 'What Crawls Underneath') sont les caresses qui la  rendent possible. Au même titre que la voix de Monika dont elles soulignent la puissance, elles participent de la tristesse d’une musique dont l’incontestable, bien que peu accessible, beauté sait toucher l’âme autant que le cœur.

Pas très digeste de prime abord – les premières écoutes s’avèrent douloureuses -, "Contentum" est pourtant une œuvre magnifique, qu’architecturent des titres, certes complexes mais néanmoins riches et passionnants et démontrant que Atrox, formation plus que jamais unique et singulière, maîtrise parfaitement son sujet. Ses membres sont des explorateurs qui refusent d’être inféodés à de quelconques invariants, de flatter les chastes oreilles de ceux auxquels, de toute façon, leur œuvre n’est clairement pas destinée. Leur art, dont ils se gardent bien de donner les clés qui aideraient à le comprendre, se mérite après une lutte délicate pour ne pas lâcher prise. Le combat n’est pas gagné d’avance. Ils s’en moquent. Merci à eux.


Plus d'information sur http://www.atrox.no/public.aspx



GROUPES PROCHES:
IHSAHN


LISTE DES PISTES:
01. Sultry
02. Unsummoned
03. Lizard Dance
04. Panta Rei
05. Ignoramus
06. Letters To Earth
07. Serenity
08. Homage
09. What Crawls Underneath
10. Torture
11. Outro

FORMATION:
Eivind "-vind-" Fjoseide: Guitares / Claviers
Monika Edvardsen: Chant / Claviers
Rune Sørgård: Guitares / Basse
Tor-arne Helgesen: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
WALKING PAPERS: Walking Papers (2013)
BLUES - Un Rock intelligent et finement assemblé qui frappe très fort ! Au sens du riff évident et à l'interprétation à fleur de peau, cet album fin et cohérent, entre force et délicatesse est tout simplement indispensable.
COLLAGE: Basnie (1989)
ROCK PROGRESSIF - Premier album d'un groupe qui se cherche mais qui présente déjà un réel sens des compositions. Important pour l'histoire sans être indispensable.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022