.
.
ARTISTE:

CORKY LAING AND THE PERFECT CHILD

(CANADA)
TITRE:

PLAYING GOD

(2013)
LABEL:

GLASS ONYON

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Concept-album, Opera-Rock
"Playing God n'est pas réservé aux seuls amateurs de hard rock. Il est aussi hautement conseillé à tous ceux qui aiment la fantaisie, les pastiches, les comédies musicales, les opéras rock et qui ont la nostalgie des années 70."
CORTO1809 (07.10.2013)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Vous êtes vous jamais demandé ce qu'il pourrait résulter du croisement d'un vétéran du hard rock et de deux philosophes finlandais ? Si cette idée saugrenue vous a un jour traversé l'esprit, vous tenez la réponse avec cet album : il en sortirait un opéra rock traitant des problèmes éthiques liés aux manipulations génétiques, un "croisement entre la recherche universitaire et la musique rock" des dires même des trois concepteurs.

Les philosophes, ce sont Matti Häyry et Tuija Takala qui, lorsqu'ils cessent de se poser des questions métaphysiques, tâtent accessoirement de la guitare et poussent la chansonnette. Le vétéran, c'est Laurence "Corky" Laing qui a martyrisé toute une génération de fûts et de cymbales depuis les années 70. Les trois hommes sont accompagnés d'une pléiade de musiciens (essentiellement guitare et chant) regroupés sous le collectif "The Perfect Child".

"Playing God" contient 25 titres. Outre le fait qu'il serait indigeste d'en faire une analyse détaillée piste par piste, celle-ci serait d'autant plus inutile que l'album s'aborde comme une entité unique qui s'apprécie comme telle. Peu de titres sortent du lot pour se suffire à eux-mêmes, le plaisir tient à l'écoute in extenso du disque.

Car plaisir il y aura pour tous ceux qui ont goulument tété le sein du hard rock des années 70. La musique foisonne de riffs lourds, de chants épais, de chœurs kitchissimes, mais aussi de ballades mélancoliques et d'arpèges somptueux. L'humour et la dérision côtoient des moments d'émotion, laissant au final à l'auditeur un goût doux-amer au fond des oreilles. C'est le croisement du "Welcome To My Nightmare" d'Alice Cooper, du "Phantom Of The Paradise" de Paul Williams et de "Jesus-Christ Superstar". On croit y reconnaître de multiples influences, de Marylin Monroe à David Bowie, en passant par les Who, les Sparks, Black Sabbath, Deep Purple ou Kiss.

"Playing God" n'est pas réservé aux seuls amateurs de hard rock. Il est aussi hautement conseillé à tous ceux qui aiment la fantaisie, les pastiches, les comédies musicales ou leurs alter ego musclés, les opéras rock, et qui ont la nostalgie des années 70. A tous ceux-là, Corky Laing And The Perfect Child font une bien belle offrande.


Plus d'information sur http://www.corkylaingproduction.com/





LISTE DES PISTES:
01. God's March – 01:26
02. Luke's Blues – 02:21
03. Terrace Of The Gods – 03:58
04. Perfect Boy – 02:34
05. Tony's Return – 00:54
06. College Girls – 02:34
07. Silent Dream – 01:48
08. My Brother's Gonna Die – 01:21
09. Open Up Your Imagination – 02:41
10. Here Is Our Blood – 02:37
11. Jupiter – 03:14
12. Tim's Requiem – 01:31
13. Not Good Enough – 02:57
14. Father's Lament – 04:12
15. Crying Shame – 02:16
16. Journey – 03:49
17. Sisterhood – 01:16
18. Vital Stream – 02:25
19. Revelations I – 00:56
20. Meltdown – 03:45
21. Revelations II – 00:59
22. Eyes In The Mirror – 03:04
23. Revelations III – 00:36
24. Mr C's Demise – 04:26
25. In This World – 04:42

FORMATION:
Bonnie Parker: Chant / Basse
Corky Laing: Chant / Guitares / Batterie / Percussions
Denny Colt: Chant / Guitares
Eric Schenkman: Guitares
Hanna Paatero: Choeurs
Harri Väyrynen: Chant
Lasse Väyrynen: Guitares / Basse / Claviers / Choeurs
Matti Häyry: Chant / Guitares / Claviers
Maya Paakari: Chant
Mikaela Mansikkala: Chant
Tuija Takala: Chant / Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 

"Découvrez le groove de Rock de Sterpi!"
AUTRES CHRONIQUES
JESETER: Promena (2012)
ROCK PROGRESSIF - Même si le rock progressif 70's de Promena comporte majoritairement des sections instrumentales, le chant en tchèque reste un écueil difficile à surmonter.
KING KOBRA: II (2013)
HARD ROCK - Constat mitigé pour ce "II" contenant quelques titres incontournables, quelques morceaux juste sympas et un peu de remplissage. C’est un peu juste pour un groupe au CV aussi impressionnant...
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022