MW / Accueil / Avis / DREAM THEATER: Black Clouds Silver Linings
.
.
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album DREAM THEATER BLACK CLOUDS & SILVER LININGS DREAM THEATER
BLACK CLOUDS & SILVER LININGS (2009)
ROADRUNNER RECORDS
METAL PROGRESSIF
4/5
MALENTRAIDE
01/03/2015
 
144
0 0
Un bon album de DT avec cette fois une teinte légèrement gothique. Sans être un des tous meilleurs albums, il délivre mine de rien un grand nombre de mélodies marquantes, que ce soit le thème filé sur différents albums de The shattered fortress, a nightmare to remember mais surtout the count of tuscany, probablmement le morceau le plus progressif de l'album, tourt a tour baroque, athmospherique (passage un peu pénible à mon goût, un peu trop le grand bleu...) et métal.

En prime, une reprise propre de Stargazer, un des meilleurs titres de Rainbow

Album DREAM THEATER BLACK CLOUDS & SILVER LININGS DREAM THEATER
BLACK CLOUDS & SILVER LININGS (2009)
ROADRUNNER RECORDS
METAL PROGRESSIF
4/5
TOPPROG
10/11/2011
 
360
0 1
Dixième album studio du groupe de prog/métal américain le plus célèbre. Il est certain qu'au fil des disques le versant metal a pris un fort ascendant sur le versant prog. Donc à la première écoute on a le même sentiment que pour les derniers disques : ça défonce méchant! Cependant force est de reconnaitre que dans cet opus DT s'est démarqué de certaines influences qui faisaient que certains morceaux étaient un peu "en dehors" du propos (Muse, U2....) et d'autres influences itératives qui, tout en s'intégrant parfaitement à l'ensemble, donnaient une impression de "déjà entendu" (Pink Floyd, Queen....).
Ici c'est toute la personnalité sonore du groupe qui irradie et je dirais que c'est sûrement le disque le plus cohérent et authentique qu'ils nont jamais réalisé. 100% Dream Theater. Beaucoup de métal donc mais aussi des moments plus calmes, d'autre complètement foldingues dans un enchaînement qu'eux seuls savent faire. A nightmare to remember et The count Of Tuscany me semblent faire partie des meilleurs morceaux jamais réalisés par le groupe. C'est vertigineux de puissance. Petrucci est remarquable tout au long de l'album avec des sons complètement identifiables qui donnent en grande partie l'identité sonore du groupe mais aussi qui, avec sa technique, démarque nettement ce guitariste de ceux a qui on l'a souvent comparé, à savoir Satriani et Vai. Ici, il délivre un discours très varié, du hard rock au métal, en passant par le shred avec retour en force de la wah. Labrie s'est nettement amélioré au fil des années et je ne trouve plus de passages, notamment dans les aigus, qui le rendait parfois insupportable dans les premiers disques. Il participe fortement à l'identité sonore du groupe.
Alors bien sûr DT a aussi ses limites et ses défauts que les fans inconditionnels ne reconnaitront jamais et qui rendent le groupe rédhibitoire pour ses détracteurs. A savoir : certaines longueurs, certaines lourdeurs dans les rythmes, de la redite, des passages mièvres, une basse indigente, Portnoy qui en fait trop, des sons de claviers parfois "cheap", le "chant" de Portnoy, de la pompe. Mais malgré tout, force est de reconnaitre que ce groupe a une force d'attractivité magique et les disques reviennent souvent sur la platine. Peut-être à cause de morceaux comme A rite of passage, typique de l'ambiance DT, avec une mélodie pénétrante, un rythme solide et au milieu un instrumental déjanté.
Dream Theater est toujours là et son succès grandit apparemment, ce qui est une bonne chose pour les fans et pour la diffusion plus large d'une musique pas si simple que cela.
Mais attention, ici je ne trouve rien de strictement nouveau dans le fond et je trouve que le Métal/prog proposé par Riverside est plus excitant que ce disque....ça pousse derrière!

Album DREAM THEATER BLACK CLOUDS & SILVER LININGS DREAM THEATER
BLACK CLOUDS & SILVER LININGS (2009)
ROADRUNNER RECORDS
METAL PROGRESSIF
4/5
PROGPOWER
13/02/2010
 
130
0 1
Enfin ! Nous voilà peut-être avec cette album à la renaissance du VRAI Dream Theater d'autrefois, celui qui savait nous pondre des albums exceptionnels qui nous ont tous au moins une fois donner ce frisson d'émotion que nous adorons tant !
Le meilleur depuis Metropolis Part.2 tout simplement !
Espérons qu'ils continuent dans cette voie plutôt que de retomber dans la facilité commerciale !

Album DREAM THEATER BLACK CLOUDS & SILVER LININGS DREAM THEATER
BLACK CLOUDS & SILVER LININGS (2009)
ROADRUNNER RECORDS
METAL PROGRESSIF
2/5
YESBEARD
08/07/2009
 
65
0 0
J'ai écouté le dernier album de Dream Theater en entier (oui je sais, faudrait me payer).
J'ai adoré les albums Scene from a memory, Six degrees of inner turbulence, Train of thought ( de ... Metallica ). Je les ai écoutés en boucle..
Et c'est bien ça le problème !!!!
Dream Theater se recopie sur Systematic chaos et continue de façon encore plus flagrante sur Black clouds : même rythmique, même solo, même phrasé !!
Ils ont fait, en fait, 2 covers, un de groupes qui les ont influencés: Queen, Iron Maiden, Dixie Dregg, King Crimson ... et un de Dream Theater !!!
J'attendais beaucoup trop de ce groupe ... ils portaient à bout de bras le metal progressif dans son côté découverte, inventivité.
Ils sont maintenant, une machine marketing très bien huilée ---> pack 3 cd avec T-shirt et un ticket pour avoir l'honneur de leur parler .... moi je préférais les entendre jouer de la musique !!!
Enfin, l'album n'est pas mauvais, juste décevant, d'un groupe sans inspiration, qui techniquement est à des années lumières de la plupart de leur congénères !!!
Comme quoi technique et inspiration ne sont pas liées!
Seul réjouissance, l'album de cover est très agréable ...
Mention spéciale au medley de Queen et celui de King Crimson.

Album DREAM THEATER BLACK CLOUDS & SILVER LININGS DREAM THEATER
BLACK CLOUDS & SILVER LININGS (2009)
ROADRUNNER RECORDS
METAL PROGRESSIF
5/5
JUZAM
03/07/2009
 
75
0 1
Après une traversée du désert de 10 ans, DT nous revient en pleine forme. Personnellement, je ne les croyais plus capables de nous sortir un tel album. Et pourtant, ils l'ont fait. Dès la première écoute, j'ai tout de suite senti qu'il s'était passé quelque chose, comme s'ils avaient retrouvé une nouvelle jeunesse : sincérité, énergie, inspiration, conviction, émotion, comme au bon vieux temps ! D'ailleurs, il ne vous aura pas échappé que la pochette rappelle également de bons souvenirs... James LaBrie a retrouvé sa voix d'antant, certains passages de chant atteignant même des sommets, beaux à faire frissoner de plaisir. Deuxième bonne nouvelle : Petrucci est aussi redevenu capable de nous poser des solis magnifiques et inspirés, comme celui qui conclue "The Best of Times". Quant aux autres musiciens, Portnoy est impeccable (comme d'habitude), Myung assure le service minimum (comme d'habitude), et Rudess nous épargne enfin ses délires qui ne faisaient rire que lui. Bien entendu, l'album contient d'indiscutables imperfections, comme des mélodies un peu trop sirupeuses ou des plagias du Metallica de la mauvaise époque, mais elles seront vite pardonnées par l'exceptionnelle qualité du reste : des riffs qui tuent, des refrains entraînants, des solis plein de feeling, de subtils arrangements et l'un des tous meilleurs morceaux de DT, "The Count of Tuscany", bijou d'émotion et de créativité qui aurait pu figurer sur "Images and Words" ou "SFAM". Le DT de la grande époque est de retour. Encore merci les gars et surtout continuez sur cette lancée. On a encore besoin de vous...
Album DREAM THEATER BLACK CLOUDS & SILVER LININGS DREAM THEATER
BLACK CLOUDS & SILVER LININGS (2009)
ROADRUNNER RECORDS
METAL PROGRESSIF
3/5
NUNO777
07/06/2009
  0 0
Pas convaincu par ce nouvel album pour de multiples raisons. Pour résumer je dirais que malgré quelques bonnes idées, le manque de finition est patent. Pour exemple, le titre The Best Of Times avec son début très larmoyant et plein de pathos débouche sur une bonne seconde partie mais qui retombe dans les mêmes travers à la fin. Deuxième exemple, le titre The Count Of Tuscany qui possède une formidable intro instrumentale dans un style Rush-LTE du tonnerre. Le couplet est très bon mais le pré-chorus avec le voix de Portnoy est une erreur à mon sens (comme souvent quand celui-ci prend le micro). Dommage car le refrain est réussi. Tout cela baigne dans un manque de cohérence entre les séquences.
Par contre, le morceau best-of The Shattered Fortress est plutôt bien fichu car le risque de mal faire était grand. Les thèmes classiques de DT sont repris avec de légères modifications et avec de beaux enchainements.
En somme, pas de réelles surprises mais pas de déceptions fondamentales non plus. Malgré tout, certaines parties laissent plutôt optimiste pour l'avenir.

 
PAGE / 2
 
Haut de page
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024