MW / Accueil / Avis
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album VOLA WITNESS VOLA
WITNESS (2021)
MASCOT LABEL GROUP
METAL ALTERNATIF
3/5
AGORN76
31/07/2021
 
10
0 1
Un album très bien produit et très bien qualibré. D'un point de vue objectif, il n'y a rien à redire à cet album. Les musiciens dominent leur sujet, quelques riffs metal absorbés par un mixage et un son bien équilibrés et très propret. Mais la musique n'est pas qu'une affaire d'objectivité et malgré de belles idées, je n'arrive pas à accrocher.

La raison principale en est une voix trop lisse et globalement, une musique qui manque un peu de relief, d'accroche et même d'originalité. Là où on se laisse surprendre ou séduire par d'autres groupes dans la même veine, Vola reste pour moi trop uniforme et totalement dépourvu d'émotion.

Même si c'est agréable à écouter, je me suis un peu ennuyé et ça, ça ne pardonne pas.

Album RPWL GOD HAS FAILED - LIVE & PERSONAL RPWL
GOD HAS FAILED - LIVE & PERSONAL (2021)
GENTLE ART OF MUSIC
ROCK PROGRESSIF
4/5
CORTO1809
25/07/2021
  0 0
Dire que RPWL s’inspire fortement de Pink Floyd est un truisme tant le chant et les solos de guitare sont des copier-coller du meilleur Gilmour. Une ressemblance qui m’agaçait fort il y a quelques années. Mais le temps aidant, et Pink Floyd ayant cessé toute production, j’ai fini par apprécier cet ersatz du groupe anglais, oubliant son côté clone pour ne retenir que ses mélodies agréables. Car si l’ensemble manque de personnalité, c’est par contre fort bien fait.
Album DREAM THEATER DISTANCE OVER TIME DREAM THEATER
DISTANCE OVER TIME (2019)
INSIDEOUT MUSIC
METAL PROGRESSIF
1/5
FRANCESCO
05/07/2021
 
5
0 0
J'adorais ce groupe. Après les avoir vus (mais pas entendus, le son était tellement mauvais !) en juillet 2019, à Guitares en scène, je suis circonspect. Seul Rudess a été bon. Petrucci m'a gavé avec la mise en avant de sa dextérité technique. Mais je n'étais pas venu voir un prof de guitare se la jouer. LaBrie hurlait. Bref, je suis parti.
Album HELLOWEEN HELLOWEEN. HELLOWEEN
HELLOWEEN. (2021)
NUCLEAR BLAST
HEAVY METAL
5/5
FRANCK
28/06/2021
 
11
0 0
Déjà, commençons par dire ce que cet opus n'est pas afin d'éviter des déceptions. Ce millésime 2021 n'est pas un "Keeper... III". On aurait pu le penser avec le retour du Kiske et Hansen mais non. Bien entendu, le groupe fait quelquefois référence à son glorieux passé, notamment sur "Out Of The Glory" ou encore "Skyfall" mais il a l'intelligence de ne pas occulter les périodes les plus récentes. D'ailleurs, pour vous en convaincre, signalons que Andi Deris signe 5 compositions. Autant que Michaël Weikath (3), Kai Hansen (1) et Markus Grosskopf (1) réunis, les 3 membres qui étaient à l'origine du groupe.

Je sais aussi que certains pensent que HELLOWEEN se résume à Kai Hansen et pense que la carrière d'HELLOWEEN s'est arrêtée après le "Keeper... 1" parce que Hansen ne sera plus le compositeur principal et finira par claquer la porte. Donc, là encore, ce disque n'est pas le Keeper 1, Kai Hansen ne vole pas la vedette aux autres en matière de compositions.

Voyons maintenant ce que ce disque éponyme est. Déjà, c'est un disque très bien produit. La production a intelligemment mélangé modernité mais aussi aspects plus traditionnels avec certains instruments enregistrés en analogique. On est loin de la production numérique de "7 Sinners". Ici, tous les instruments sont mis en valeur, même la basse, et le son est vraiment très bon. Un pur plaisir auditif.

Cet album dégage une vraie sensation d'avoir affaire à un collectif soudé. Andi Deris et Michaël Kiske se partagent le chant sans souci, quelquefois épaulés par Kai Hansen, les trois guitaristes se tirent la bourre en termes de riffs mais aussi de soli. Amateurs de twin guitars, vous aurez de quoi trouver votre bonheur.

Dans une interview, Kai Hansen précisait que n'importe quel membre pouvait apporter des éléments à des titres, même s'il ne l'avait pas composé. Il ne s'est d'ailleurs pas privé d'apporter sa touche ici ou là.
Le disque présente une belle diversité. Bien entendu, on trouve des chansons rapides, comme "Out Of The Glory", "Robot King" ou "Down In The Dumbs", trois compositions signées Weikath, on découvrira la longue composition "Skyfall" dans la droite ligne des compos à tiroirs type "Helloween" ou "Keeper Of The Seven Keys". Mais on trouvera aussi quelques chansons plus hard rock dans l'esprit, comme "Best Time" ou "Indestructible". Cependant, pas de ballade à l'horizon, même si certains passages plus posés de "Angels" peuvent s'en rapprocher par instant.
C'est varié, OK, mais que valent ces morceaux ? A mes yeux, la qualité va de très bonne à excellente. Deux titres me paraissent un peu plus faibles, "Mass Pollution" et "Best Time". Mais ce ne sont pas des nullités pour autant. Et puis il y a toujours la qualité du chant qui tire les chansons vers le haut, notamment lorsque Kiske ouvre la bouche, ou un riff ou bien des soli ébouriffants ou bien encore un break bien trouvé qui viennent vous réveiller.

Je note avec plaisir que Michaël Weikath s'est réveillé et signe 3 titres magistraux. Même certaines compositions d'Andi Deris que je n'affectionne pas particulièrement en tant que compositeur m'ont plu, comme "Fear Of The Fallen".
Inutile de s'attarder sur la qualité exceptionnelle de tous les musiciens. Cela joue vraiment très bien. Que ce soit le chant ou les guitares qui explosent la concurrence actuelle et donnent quelquefois le frisson, comme à la grande époque, mais n'oublions pas la section rythmique qui est digne d'éloges.

Voilà donc un bien bel album qui ne présente aucun défaut majeur, de la production, à la qualité des compositions, la richesse des mélodies, en passant par la dextérité musicale. Un album qui fait quelquefois référence au passé sans pour autant être passéiste et essaye de temps à autre de sortir ici ou là des sentiers battus.

Pour moi, HELLOWEEN est loin devant la concurrence en 2021. Loin devant les autres groupes de Power Metal Mélodique. Mais le disque est-il à la hauteur des deux "Keepers..." ? Seul l'avenir nous le dira. Il se situe largement à la hauteur de "Gambling With The Devil" et de "The Dark Ride", ce qui est déjà beaucoup. Mais, pour l'instant, les amateurs, dont je suis, se contenteront d'apprécier ce disque inespéré.

Album VOLA WITNESS VOLA
WITNESS (2021)
MASCOT LABEL GROUP
METAL ALTERNATIF
3/5
DARIALYS
18/06/2021
  0 1
Ayant récemment découvert la hype autour de Vola sur les réseaux sociaux ainsi que les commentaires dithyrambiques au sujet de cette troisième livraison du groupe. je n'ai pas tardé à écouter ce fameux "Witness". Tout d'abord, bien que tout le monde semble les cataloguer dans le genre métal progressif, pour moi, la musique de Vola n'en a pas du tout les caractéristiques comme le souligne à juste titre la chronique de Newf, mais qu'importe, après tout car tout cela est bien secondaire.

Je trouve même que l'on est aux antipodes du prog, avec des compos en plein dans la mouvance actuelle du métal moderne aux accents pop. Mais au-delà de ça, le manque d'originalité et la platitude des compositions ne m'ont jamais permis de dépasser les quinze minutes d'écoute consécutives. Pourtant, j'ai persévéré, mais l'engouement autour de ce groupe est pour moi un mystère que je ne parviens pas à percer, tant les morceaux me semblent identiques les uns aux autres et terriblement fades. J'irais plus loin en disant que pour moi, Vola est tombé dans le même piège que bon nombre de groupes de la scène métal moderne, avec un effort fourni au niveau de la production au détriment de la composition pure.

Ni bon ni mauvais, ce "Witness" sonne à mes oreilles comme n'importe quel autre disque très moyen du genre. Allez on va quand même mettre un 3/5 car ça mérite tout de même la moyenne !

Album GOJIRA FORTITUDE GOJIRA
FORTITUDE (2021)
ROADRUNNER RECORDS
DEATH METAL
4/5
CALGEPO
18/05/2021
  0 0
Voici un album qui apparemment divise comme c’est le cas beaucoup de groupes qui en sont arrivés au même stade de Gojira. Personnellement, je ne suis pas du tout familier du combo hormis quelques titres piochés au hasard de leur discographie.

Malgré tout, et pris de façon isolée, ce "Fortitude" m’apparait tout bonnement excellent dans son ensemble notamment par son côté mélodique, chose que j’avais beaucoup de mal à saisir à l’écoute des morceaux précédents. En simplifiant en apparence son propos musical, le groupe a peut-être eu envie d’être plus lisible afin notamment de pouvoir toucher le plus de monde possible dans le but de faire passer son message à forte connotation écologique (mais ce thème n’est pas le seul évoqué dans "Fortitude").

L’album possède selon moi également un grand atout, à savoir la force incroyable que pourraient prendre certains de ses morceaux en live notamment ‘Into The Storm’ ou ‘Hold On’ déjà jouissifs en version studio. Gojira réussi à mon sens son pari d’être à la fois mainstream tout en conservant sa part de sincérité qui ne saurait être aujourd'hui remise en cause par son statut. "Fortitude" peut être vu comme une sorte de synthèse entre le Gojira ancien (‘Grind’, ‘Sphinx’) et le nouveau plus immédiat, moins cabalistique. Un véritable tour de force.

 
PAGE / 930
 
Haut de page
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021