MW / Accueil / Actualités / THE OCEAN : Nouvelle vidéo live
.
.
VIDEOS THE OCEAN : NOUVELLE VIDÉO LIVE TITRE:

THE OCEAN : NOUVELLE VIDÉO LIVE


TYPE:
VIDEOS
GENRE:

POST METAL



SHAKA - 19.11.2021 - (0) commentaire(s)
 
THE OCEAN publie "Eocene", la troisième vidéo de leur prochain album live, "Phanerozoic Live", dont la sortie est prévue le 26 novembre via Metal Blade & Pelagic Records.

https://orcd.co/phanerozoic-live

Phanerozoic Live Track Listing
Phanerozoic Part I - Live in Bremen:
01 The Cambrian Explosion
02 Cambrian II
03 Ordovicium
04 Silurian
05 Devonian
06 The Carboniferous Rainforest Collapse
07 Permian
Phanerozoic Part II - Live At Roadburn Redux:
01 Triassic
02 Jurassic | Cretaceous
03 Palaeocene
04 Eocene
05 Oligocene
06 Miocene | Pliocene
07 Pleistocene
08 Holocene



A propos :

L'album live est une vitrine de deux événements live réalisés par THE OCEAN - Live In Bremen (Part I) et Live At Roadburn Redux (Part II), et sera publié par Metal Blade Records en version numérique dans le monde entier.

Les fans désireux d'obtenir des copies physiques peuvent précommander l'album dans différents formats sur Pelagic Records.
https://pelagic-records.com/

Le 25 septembre 2020, en pleine pandémie mondiale, The Ocean a sorti son 9e album studio Phanerozoic II, l'épisode final d'une trilogie conceptuelle qui a débuté avec Precambrian 13 ans plus tôt - et même sans aucune tournée pour soutenir la sortie du nouvel album, Phanerozoic II est entré dans le classement officiel des albums allemands à la 9e place.

La fin des fermetures n'étant pas en vue, le groupe a décidé de remercier ses fans pour leur soutien avec deux concerts en streaming, interprétant les deux albums Phanerozoic dans leur intégralité : Phanerozoic I a été diffusé en direct du Pier 2, une grande salle du port de Brême, le 25 mars 2021.

Avec plus de 1 500 billets vendus, il s'agit du concert le plus réussi de la populaire série d'événements en streaming "Club 100" jusqu'à présent. Le lendemain de cet événement, le groupe s'est retiré dans le studio rural "Die Mühle" du synthétiseur et concepteur sonore Peter Voigtmann, juste à l'extérieur de Brême. Là, le groupe a répété et enregistré Phanerozoic II dans son intégralité au cours des trois jours suivants.

La performance a été diffusée le 16 avril dans le cadre de l'édition numérique du Roadburn Festival, nommé Roadburn Redux. Les deux spectacles n'auraient pas pu être plus différents : alors que la première partie s'enorgueillit d'une production lumineuse pompeuse et hypnotique sur une grande scène, la deuxième partie est tout le contraire : intime, presque cosy, axée sur la musicalité plutôt que sur la performance. Une installation dépouillée dans une grange sombre, avec des lumières sombres, minimales mais non moins efficaces. "Nous voulions offrir aux gens deux expériences totalement différentes", explique le leader du groupe, Robin Staps. "À Brême, nous avons eu la chance d'enregistrer un véritable concert d'Ocean, tel que les gens nous connaissent. Nous avons joué face à l'avant de la scène, devant une foule invisible, essentiellement dans une immense salle vide... mais nous savions que les gens nous regardaient, même si nous ne les voyions pas. Il y avait la même poussée d'adrénaline juste avant de monter sur scène que celle que l'on ressent avant de monter dans n'importe quel grand festival en plein air... avec peut-être un peu d'anxiété en plus, car savoir que tant de gens vous regardent sans pouvoir les voir soi-même était super bizarre." 

Malgré ces circonstances surréalistes, la performance de The Ocean à Brême a ressemblé à un véritable live, pour tous les spectateurs : l'énergie s'est répandue sur des milliers de personnes du monde entier qui regardaient depuis chez elles, et qui ont coagulé la story instagram du groupe avec des centaines de partages et de commentaires.

Cette réaction folle était un autre témoignage de l'absence de musique live à ce moment-là : voir un groupe se connecter avec son public chez lui de manière aussi intense était une expérience étrangement belle et frustrante à parts égales.

Après cette expérience spéciale et revigorante, il était clair que la deuxième partie devait être intentionnellement différente. "Nous voulions faire quelque chose de plus cinématographique visuellement, et en même temps plus intime, nous voulions capturer le sentiment de nous 6 dans un espace relativement petit et confiné, face à face, en cercle... sans que la foule ne joue aucun rôle ou ne fasse partie de cette équation", dit Staps. "Nous étions en mars et la pièce dans laquelle nous avons passé toute la journée était froide, mais cela faisait partie de l'ambiance. Nous devions constamment nous réchauffer les doigts".

Tout comme la première partie, le groupe a interprété l'album en direct, tous ensemble dans une pièce, plusieurs fois au cours d'une longue journée. La meilleure prise a été choisie, puis mixée par Chris Edrich, ingénieur du son live de longue date.

Dana Schecter (Swans, Insect Ark) a créé des animations du motif iconique "collision" de la pochette de l'album Phanerozoic II, spécialement pour la première au Roadburn Festival deux semaines plus tard, où il a été diffusé le vendredi soir en tant que point culminant et tête d'affiche du showcase Pelagic Records du groupe.

La logistique et les préparatifs de ces deux événements ont été aussi difficiles que l'on peut l'imaginer : le bassiste Mattias Hägerstrand est venu en avion de Stockholm et a dû être mis en quarantaine à Berlin avant les répétitions. Aucun membre du groupe (ni aucune personne de sa tranche d'âge, d'ailleurs) n'a été vacciné à ce moment-là, et avant l'événement de Brême, tout le groupe et l'équipe ont été testés à l'extérieur de la salle, avant que quiconque ne soit autorisé à entrer.

Les masques devaient être portés à tout moment jusqu'au début du spectacle, même pendant le soundcheck. Phanerozoic Live n'est pas un album live comme les autres - c'est un album live qui a été enregistré dans un vide culturel, une époque bizarre dont nous nous souviendrons toute notre vie : une époque où le monde tel que nous le connaissions s'est soudainement arrêté de tourner.

C'est un album live qui se passe de toutes les qualités que nous apprécions habituellement dans un album live : sans les sons d'une foule enthousiaste et exaltée. Mais c'est cette absence même, c'est le silence inquiétant entre les chansons qui nous rappelle ce qui nous manque le plus, et qui donne à ces enregistrements une intensité et une puissance rares. 
 
 
Haut de page
EN RELATION AVEC THE OCEAN
DERNIERE CHRONIQUE
THE OCEAN
Phanerozoic I : Palaeozoic (2018)
4/5
Avec ce premier volet de la saga "Phanerozoic", The Ocean signe une entame remarquable en déployant un post-metal progressif dévastateur
 
AUTRES ACTUALITES
VIDEOS: FIREWÖLFE : Nouvelle lyric video
SONDAGE: Sondage de la semaine (ANGRA, DARK ANGEL, RHAPSODY, ROB ZOMBIE...)
 
 

"Découvrez le groove de Rock de Sterpi!"
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022