MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - THE HOLLYWOOD ARSON PROJECT (10 JUILLET 2013)
TITRE:

THE HOLLYWOOD ARSON PROJECT (10 JUILLET 2013)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

ROCK ALTERNATIF



Musicwaves a rencontré The Hollywood Arson Project lors de leur passage sur la scène du Zénith parisien avec Serj Tankian. Ils nous en disent plus sur leur projet musical...
PHILX - 18.07.2013 -
3 photo(s) - (0) commentaire(s)

Musicwaves a rencontré The Hollywood Arson Project...


Quelle est la question que l'on vous a trop souvent posée ?

Jeff: En tant que nouveau groupe, il n'y en a pas encore donc nous sommes ouverts à tout !


Votre bio dit que "The Hollywood Arson Project débarrasse le monde de ses idées pourries [...] la voix est pure, la voix a raison, la voix est The Hollywood Arson Project. Ecoutez-la et soyez changé à jamais!" On dirait un message spirituel?! Que doit-on comprendre derrière tout ça?

Jeff: La bio est évidemment faite pour être prise au second degré ! En fait, tant qu'il y aura des humains sur Terre, il y aura des mouvements et des décisions pourries. La seule idée que notre musique puisse changer quoi que ce soit serait vraiment ridicule. Non, on écrit des chansons, on espère que les gens les aimeront, c'est aussi simple que ça.


Comme vous le savez, certains vont vouloir savoir dans quel genre catégoriser votre musique, c'est comme ça...

Jeff: Il n'y aucun problème, il est vrai que les gens ont besoin de mettre une étiquette sur ce qu'ils entendent, c'est instinctif!


Donc pour nous, vous faites un mélange intéressant de Rock Alternatif et de Folk Rock avec des distorsions très lourdes proches du Metal... Que diriez-vous?

Jeff: Il y a clairement des éléments de Rock et Metal Progressifs dans notre musique, avec un peu de Funk et Rythm and Blues. Je ne sais pas dans quel classeur tu vas nous ranger!


Alors, on vous connait pour jouer dans The FCC - créé à l'origine pour acoompagner Serj Tankian en live. Comment et quand est-ce que The Hollywood Arson Project a vu le jour? Qu'est-ce qui vous a donné envie de démarrer un nouveau projet et de jouer votre propre musique?

Jeff: Jouer la musique de Serj et tourner avec lui est une expérience très enrichissante et motivante, mais à des degrés divers, tous les musiciens ont besoin de ce côté créatif. Le but premier des FCC était de jouer la musique de Serj et de reproduire ce qu'il avait composé. C'était donc juste une question de temps pour que certains d'entre nous présentent leur propres idées à coté.


Est-ce que vous pensez que le fait d'être connus dans les FCC vous a servi à attirer l'attention sur vos projets personnels et notamment HAP en particulier?

Mario: Pour moi, les FCC nous ont déjà donné la chance de nous rencontrer et de découvrir les personnalités et les instincts de chacun, sur scène et en dehors. Donc quand on s'est décidé à faire des jams ensemble, il nous a été très facile de trouver une bonne vibe, d'être ouvert d'esprit aux approches, et de respecter les propositions créatives des autres.


Pourquoi avoir voulu créer un nouveau groupe plutôt que de garder le nom des FCC (alors que vous êtes 3 membres sur 5), ce qui pourrait vous faire profiter de votre renommée avec Serj Tankian, et garder l'interprétation de sa musique comme un side project (incluant bien s°r Erwin and Dan)?

Jeff: A la base, on avait prévu de sortir un disque des FCC seuls, mais il est devenu clair par la suite que ça n'allait pas pouvoir se faire tous ensemble. Bien s°r on a considéré que le nom était établi d'une certaine façon, mais en fin de compte on a décidé que le trio devait commencer de quelque chose vraiment nouveau.

Mario: Oui et il était clair qu'on ne pouvait se servir du nom sans Dan et Erwin.





Votre premier EP éponyme est sorti et contient 5 bonnes chansons. Les mélodies accrochent bien et sont soutenues, la basse est très présente et ses lignes élaborées, et le jeu de Troy est très reconnaissable : Heavy, affuté, précis, et fort... très fort! Qu'entendez-vous de cet EP?

Jeff: Je pense qu'on a réuni là de bonnes mélodies qui valent le coup d'être entendues. J'ai la conviction qu'elles ont un bon potentiel. Nous devons juste toucher notre public.

Mario: J'espère que les gens vont le jouer souvent et aussi fort que possible, en espérant que la réponse à cet EP soit aussi forte!


La composition des morceaux s'est faite lors de sessions de jam. Chaque session était riche en idées et en éléments concrets pour cet EP. C'était important pour vous de composer tous les 3 de façon collaborative??

Jeff: Nous avons fait l'effort conscient de contribuer équitablement et de donner la chance à chaque idée proposée pour créer notre musique, pour voir où ça allait nous mener. Chacun de nous a un vrai potentiel d'écriture. Je suis s°r que ça aurait aussi pu fonctionner si chacun avait composé dans son coin puis tout mis en commun, mais ça n'aurait pas été pareil. Disons que c'était une approche plus organique de la compo.


Pourtant vous ne vivez pas vraiment à côté, ce n'était pas difficile de se réunir pour "jammer"?

Jeff: Au moment où nous avons initié l'assemblage des démos, Mario était toujours sur Los Angeles. Mais c'est très grand, et Troy et moi vivons à l'autre bout de la ville, donc selon le trafic, ça prend entre 45min et 2h pour aller à son studio, on ne pouvait se réunir plus d'une fois par semaine.


A propos des paroles, quels sont les thèmes abordés et d'où vous est venue l'inspiration?

Jeff: La vie te fait rencontrer tant de gens frustrés, et des situations difficiles à gérer pour tout le monde d'une façon ou d'une autre. Soit tu choisis d'être énervé et gavé de ces épreuves, soit tu en tires ton parti pour te moquer de tout ça et en rigoler. Nous, on a opté pour le deuxième.


Jeff, tu es le chanteur principal (Mario et Troy en back) et tu as une voix bien singulière, tout à fait unique. C'est ta première expérience en lead ou tu as fait tes armes dans d'autres projets?

Jeff: J'ai été lead sur d'autres projets originaux, l'un d'eux était un groupe local de Los Angeles nommé Lull. J'ai également chanté dans des groupes de reprises pendant des années.


Vous avez eu l'opportunité de jouer en tant que HAP pour la première fois en Europe lors de la dernière tournée avec Serj où vous avez ouvert, juste avant Viza. Sachant qu'en tant que premier groupe, il n'est jamais évident de jouer devant une salle qui se remplit, avec moins d'énergie, etc. vous avez tout de même pu accrocher l'attention des gens parce qu'ils vous reconnaissaient. Quelles ont été les réactions du public?

Jeff: C'est vrai qu'il est parfois difficile d'être le groupe que personne ne connait. A certains concerts, nous n'apparaissions même pas dans la liste des groupes, donc ça a un peu perturbé les gens. La plupart se déplacent pour voir la tête d'affiche, et se foutent des premières parties. Ceci dit, on ne nous a rien jeté dessus! Globalement, tout s'est bien passé, aussi bien que prévu. Nous avons été bien reçu à Paris, qui fut un des plus mémorables pour moi.

Mario: On a fait une bonne tournée dans l'ensemble. Même si les sets de 20-25 minutes sont assez difficiles aussi bien pour le groupe que le public. Quand tu sais que tu n'as le temps que pour 4 ou 5 chansons, pas beaucoup pour t'installer, et qu'il faut jouer chaque soir la meilleure performance que tu peux pour grappiller une vingtaine de nouveaux fans, c'est pas évident de se détendre. C'est beaucoup de pression, mais aussi un monde de possibilités qui s'ouvrent, c'est ce qui rend l'expérience si particulière. On s'est bien amusé pendant les concerts, et le public avait aussi l'air de passer un bon moment.

Jeff: Absolument!


Ca vous a fait quoi de jouer vos propres compos sur une telle tournée outre atlantique, et de pouvoir les essayer dans les plus grandes villes d'Europe?

Jeff: Pouvoir jouer sa propre musique originale est l'expérience la plus enrichissante qui soit, même devant quelques personnes dans un club. Présenter ses propres chansons à quelques centaines, ou, comme au Zénith, quelques milliers était incroyable, et même intimidant parfois.

Mario: C'était vraiment génial. En tant que nouveau groupe on a eu beaucoup de chance de pouvoir jouer devant de tels publics. Il n'y a pas beaucoup de tout nouveau groupe, même chevronnés, qui ont la chance de pouvoir jouer à l'étranger. On était très reconnaissant d'avoir cette chance.


Sur scène, vous avez joué avec Orbel de Viza. Est-ce que ça veut dire que vous allez embaucher un 4ème membre, ou garder Orbel (ou un autre guitariste) pour les live?

Jeff: Orbel est un guitariste très brillant et nous étions très reconnaissants qu'il ait accepté de nous aider, et la chance a voulu que Viza ait pu partir avec nous en tournée pour Serj Tankian. Dans un scénario similaire, il y a de grandes chances que nous refassions appel à lui pour nous aider à nouveau. De façon générale, ça aide beaucoup d'avoir 2 guitaristes pour remplir le son en live, et si on compte les différentes couches sur nos enregistrements, il nous en faut absolument un 2ème pour les reproduire sur scène.


Qu'est-ce que ce projet a de plus que vos autres side projects (je pense à Troy avec Firdous E Bareen, Mario et son projet d'album solo et Jeff et ses multiples actes indépendants)?

Jeff: Je pense que dans la musique d'HAP tu peux déceler les personnalités très distinctes de chaque musicien.

Mario: Je suis d'accord, et je pense qu'on a trouvé un super équilibre entre nous tous. La musique de HAP est énervée et accessible, ça rocke et chacune de nos personnalités s'est exprimée librement.


Comment gérez-vous le fait de commencer un nouveau groupe, et de devoir jouer dans des petites salles alors que vous avez fait des festivals comme Reading and Leeds? Est-ce que le plaisir est le même?

Jeff: Pour moi, le plaisir de jouer est le même que ce soit devant 50 ou 5.000 personnes. Je vais même te dire, on profite davantage des petites salles plus intimistes, par rapport aux grands festivals où les barrières entre la scène et le public nous déconnectent parfois avec notre public.


Il y a des chances de vous revoir en Europe bientôt, maintenant que l'EP est sorti?

Jeff: On espère de tout coeur, et travaillons pour que ce soit possible.





J'ai entendu dire qu'il y aurait aussi un album pour bientôt...

Jeff: Oui, nous travaillons actuellement sur de nouveaux contenus, et devrions avoir quelque chose pour l'année prochaine.


On a commencé cette interview par la question qu'on vous a trop souvent posée, au contraire, quelle est celle que vous seriez content d'entendre enfin?

Troy: Slips ou caleçons?


Mmh, ok on la garde pour la prochaine interview, alors! (rires) Le mot de la fin pour les lecteurs de MusicWaves, et peut-être en français?

Mario: Je voudrais remercier tous nos fans et dire à ceux qui aiment notre musique de la partager, et de nous suivre sur notre site internet (http://hollywoodarsonproject.com) et page facebook (https://www.facebook.com/thehollywoodarsonproject) pour nos news et mises à jour. Nous travaillons sur de nouvelles chansons et vous pourrez y jeter une oreille. Love you all!

Troy: "Nous aimons tous les personnes françaises. merci de votre appui." (en français dans le texte, oui monsieur!)


Merci à vous, les gars.



Merci à Jake Hagopian (jakehagopian.net) pour ses photos de The Hollywood Arson Project, live.


Plus d'informations sur http://hollywoodarsonproject.com
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 959
  • 960
  • 961
Haut de page
EN RELATION AVEC THE HOLLYWOOD ARSON PROJECT
DERNIERE CHRONIQUE
THE HOLLYWOOD ARSON PROJECT: The Hollywood Arson Project (2012)
3/5

Mélange intéressant de Rock Alternatif et de Folk avec des distorsions très lourdes, The Hollywood Arson Project est un EP sympathique réunissant les musiciens de Serj Tankian.
 
AUTRES ARTICLES
GOV'T MULE - LE TRIANON (PARIS) - 07 JUILLET 2013
Moins d'un an après sa dernière venue, dans la même salle, le quatuor américain ne présentera pas encore de titre de son nouvel album toujours en préparation, mais livrera comme à son habitude un show unique.
AMON AMARTH (03 AVRIL 2013)
"Nous commencions à ressentir le besoin de nous mettre en danger"
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024