MW / Accueil / Articles / INTERVIEWS - DEMENTIA (26 SEPTEMBRE 2017)
TITRE:

DEMENTIA (26 SEPTEMBRE 2017)


TYPE:
INTERVIEWS
GENRE:

HARD ROCK



Les Franciliens de Dementia nous présentent leur premier album Persona
OCERIAN - 09.10.2017 -
3 photo(s) - (0) commentaire(s)

 

Au moment où le clip de 'Lies' est mis en ligne et quelques jours après la sortie de leur premier album "Persona", les Franciliens de Dementia nous livrent leur première interview




Quelle est la question que l’on vous a trop souvent posée ?

La question que vous, vous ne nous avez justement pas posée, à savoir, « pourquoi tant de temps pour la sortie d’un premier album, à savoir 8 ans depuis la création du groupe ? » , d’autant plus que la réponse est très simple, nous avons appris à jouer d’un instrument une fois le groupe créé ou au même moment du moins, donc le groupe existe depuis 8 ans et nous faisions quelques petits concerts mais la vraie formation, comme elle se présente actuellement n’a que 2 ans et demi.


Quel message revêt 'Blur', l'intro feutrée de l'album? Un hommage au groupe du même nom ?

'Blur' est la toute première composition du groupe, elle a pour le coup 8 ans et était l’intro de nos concerts, elle était d’ailleurs chantée, nous l’avons modifiée pour l’album pour en faire une introduction. L’extrait parlé, traite de la folie d’un homme, l’ambiance quant à elle, montre la facette la plus atmosphérique du groupe. Nous adorons passer d’une ambiance à une autre.


"Persona" est-il un concept album?

Non, toutes les chansons ont une histoire bien particulière.




Diriez-vous que vous composez en pensant surtout à la scène et à l'énergie qui doit se dégager des morceaux?

Il est vrai que cette idée revient souvent lors de notre processus de composition. On tenait vraiment à ce que les morceaux « album » sonnent de la même façon sur scène, c’est d’ailleurs pour cette raison que nous sommes très heureux du travail de Francis Caste, qui a vraiment su utiliser notre son et notre énergie live pour le retranscrire sur ce premier effort.


Comment s'est passée la rencontre avec Francis Caste?

Assez simplement, nous cherchions un producteur pour notre premier album et le son que nous voulions par-dessus, tout était issu de ses productions, que ça soit avec Bukowski, Butcher’s Rodeo ou encore Hangman’s Chair… ce mélange de puissance et de clarté nous a toujours attiré. Nous lui avons envoyé un mail, en pensant qu’il ne nous répondrait jamais… Or il a répondu, a écouté nos sons et nous a dit « c’est parti », nous avons passé plus de 3 semaines en studio avec lui et il a des méthodes bien à lui pour ressortir le meilleur d’un groupe. Mais nous n’avons aucun regret et Francis sait mettre les jeunes groupes à l’aise.

A-t-il participé ou eu une quelconque influence sur les compos?

Francis n’a pas participé au changement des compos en tant que telles, mais plutôt sur des petits arrangements ou soli. Il semblait satisfait des structures des morceaux avant notre entrée en studio et n’a pas eu à les modifier. Mais il propose tout de même de précieux conseils lors de la phase d’arrangement, notamment sur les voix.


La guitare lead est assez présente, les compos partent-elles de cet instrument ou plutôt des rythmiques?

Ce mélange de grosses guitares rythmiques et de guitares leads mélodiques est la pierre angulaire du « son Dementia », nous avons toujours composé de la sorte et c’est un peu notre marque de fabrique. Les deux guitaristes échangent d’ailleurs parfois leurs parties lors de la phase de composition. Mais disons qu’il n’y a pas de guitare plus importante que l’autre, il faut qu’elles soient en totale cohésion, sinon c’est que notre morceau échoue quelque part.




Ce mélange de grosses guitares rythmiques et de guitares leads mélodiques est la pierre angulaire du « son Dementia »



Il y a des accents thrash dans votre musique mais parmi les influences affichées, on ne trouve pas Megadeth ou Slayer? Ce genre de groupe constitue-t-il une référence?

Notre chanteur, Chrisuke a des influences trash plus prononcées que le reste du groupe. Ce ne sont pas nos influences majeures, même si il peut nous arriver d’écouter ce genre de musique. Nous aurions plus d’affinités, en ce qui concerne les guitaristes pour des groupes comme Anthrax et Metallica que Slayer et Megadeth.


Par contre on voit Michel Sardou comme artiste apprécié dans votre page Facebook. J'ai eu du mal à retrouver le son Sardou...

Vous trouvez ? C’est pourtant notre influence majeure… ;) Non, sa présence n’est qu’un petit joke, pour voir ceux qui lisent vraiment notre bio. Nous n’aimons pas nous prendre au sérieux. L’ami Michel, ne fait en réalité, pas vraiment partie de notre bagage musical et quelque chose nous dit que nous aurions du mal à faire sa première partie… Michel, si tu nous lis, on veut faire la tournée des Zéniths avec toi !

Vous faites un savoureux mélange de rock alternatif moderne et de sonorités metal plus traditionnelles, pensez-vous choisir une voie plutôt qu'une autre à l'avenir?

Nous ne composons jamais en prenant une voie particulière, ça peut paraître un peu simpliste, mais nous composons selon nos envies et nos émotions du moment sans nous demander si ça sonnera « Dementia » ou non. Il suffit que les 4 membres soient dans la même pièce et l’alchimie fait que de toute façon il existera une certaine cohérence. Maintenant nous refusons depuis le premier jour de nous mettre des barrières en terme de composition ou de style. Bien sûr, nos influences sont plutôt rock-metal alternatif US, mais nous aimons tellement d’autres choses que nous trouverions dommage de nous cloisonner à un style défini.




Que pensez-vous de la scène metal francilienne ?

Elle est très talentueuse, très fournie et malheureusement trop peu reconnue. Il est très difficile pour les groupes amateurs comme nous de trouver des dates et des salles dans la région. Mais nous nous apercevons qu’il en est de même pour les plus grosses pointures de notre circuit. La conjoncture musicale actuelle fait qu’il faut vraiment se battre pour exister et proposer notre musique au public.



A l'heure actuelle êtes-vous en recherche d'un batteur attitré?

Oui, depuis quelques mois deux amis nous dépannent au poste de batteur et Aurelien Ouzoulias a enregistré les parties de l’album. Arnaud, le guitariste rythmique qui était le premier batteur du groupe a composé les parties batteries de ce premier album, mais il est grand temps pour nous de trouver notre 5ème membre et d’avancer avec l’équipe au complet.


Le clip de 'Lies' est une vraie réussite. Il est à la fois un peu éprouvant et empreint de mystère. Quel est le message?

Tout d’abord merci, nous avons tout d’abord voulu faire un clip qui nous ressemble et qui ressemble à notre musique, à savoir empreint de plusieurs influences musicales et cinématographiques. Le message est lié au nom de l’album « Persona » mais aussi au nom du groupe, mais nous ne voudrions pas trop vous en dire… hormis vous donner une exclusivité… ce clip aura une ou des suites… l’histoire de cette pauvre jeune fille n’est pas terminée… elle ne fait même que commencer et vous pourriez avoir des surprises dans la suite de l’histoire.


Qu’attendez-vous de la sortie de cet album ?

Qu’il puisse être écouté par le plus grand nombre, qu’il nous serve de tremplin pour trouver des dates, tourner et même si c’est présomptueux avoir la minime notoriété nous permettant de nous présenter devant les programmateurs avec un support digne de ce nom.

Quel est votre meilleur souvenir en tant qu’artiste ?

La scène ! C’est clairement le meilleur moment dans la vie d’un artiste. Nous adorons composer tous ensemble dans notre petit local, mais rien n’est plus fort que de se retrouver au contact du public. C’est notre terrain de jeux favori. Maintenant enregistrer notre premier album aux studios Sainte-Marthe a aussi été une expérience très forte.





La scène ! C’est clairement le meilleur moment dans la vie d’un artiste.



Au contraire le pire ?

L’administratif, les requins présents dans ce merveilleux monde de la musique, les jalousies, les soi-disant « professionnels » qui ne sont là que pour pomper votre argent et surtout ce que nous appelons les « briseurs de rêves ». Mais nous n’avons pas à nous plaindre, nous avons la chance d’avoir cette passion, que notre album soit écouté par des centaines de personnes et de faire de la scène, on ne peut vraiment pas se plaindre.


Quelle est la question que vous aimeriez que l’on vous pose ?

« Une première partie à Bercy, ça vous tente ? »


Un dernier mot pour les lecteurs de Music Waves ?

Tout d’abord, un grand merci pour cette interview, merci pour votre soutien et nous espérons que notre album et notre univers vous plairont et on espère sincèrement vous retrouver sur les routes lors de nos concerts.



Plus d'informations sur https://www.facebook.com/dementiarockband/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 11476
  • 11477
  • 11478
Haut de page
EN RELATION AVEC DEMENTIA
DERNIERE CHRONIQUE
DEMENTIA: Persona (2017)
3/5

Dementia propose un heavy rock varié et énergique qui s'avère efficace.
DERNIERE ACTUALITE
DEMENTIA: Nouvelle vidéo extraite de "Persona"
 
AUTRES ARTICLES
GLENN HUGHES (06 JUILLET 2017)
A l'occasion du retour de Black Country Communion, nous avons eu un entretien exclusif avec Glenn qui se confie sur les récents moments les plus sombres de sa vie et leurs effets sur sa composition aujourd'hui.
WINTERFYLLETH + FEN + NECRONAUTICAL - COURTRAI -DE KREUN -25 SEPTEMBRE 2017
Music Waves est à Courtrai pour une soirée placée sous le signe du pagan et du black metal.
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022