MW / Accueil / Articles / COMPTE-RENDUS DE CONCERT - The Poodles - Maverick- Rebellious Spirit - Courtrai De Kreun - 22 Octobre 2015
TITRE:

The Poodles - Maverick- Rebellious Spirit - Courtrai De Kreun - 22 Octobre 2015


TYPE:
COMPTE-RENDUS DE CONCERT
GENRE:

HARD ROCK MELODIQUE



Avec The Poodles, la petite et chaleureuse salle De Kreun de Courtrai nous propose un excellent moment de hard rock mélodique à la fois accrocheur et puissant.
NOISE - 29.10.2015 -
18 photo(s) - (0) commentaire(s)

La saison continue en beauté à Courtrai, Music Waves est de retour à De Kreun quelques jours à peine après le concert explosif de Y&T. Et en ce 22 Octobre la salle belge accueille une belle tournée avec en vedette les Suédois de The Poodles.  Le groupe est accompagné pour l’occasion de deux jeunes formations, Maverick et Rebellious Spirit.  Le public est bien présent pour prendre une bonne rasade de hard rock mélodique et énergique. Et même si on aurait aimé voir plus de monde, le rideau noir dressé dans la salle étant très parlant pour se rendre compte de ce manque de public, les gens présents ne vont pas regretter leur soirée et l’adage les absents ont toujours torts va se confirmer encore une fois.

Les Irlandais de Maverick débarquent devant un public encore clairsemé mais ils n’en ont cure et ils vont aller chercher ce public avec une fougue phénoménale. Il faut dire que Ryan Balfour ne ménage pas sa peine : charismatique en diable, il fait le show durant tout le concert. Le groupe est très jeune, il a vu le jour à Belfast en 2012, et n’a qu’un album, "Quid Pro Quo", à son actif mais il donne l’impression d’être composé de vieux briscards tant il maitrise son art. En fermant les yeux la sensation de retrouver le vieux Def Leppard qui aurait copulé avec Guns And Roses est très forte.

 

Tout cela nous donne un excellent concert, servi par un son puissant et clair : Maverick délivre une énergique prestation. Et en 30 minutes et 6 excellents titres ils arrivent facilement à séduire l’assemblée présente. Il faut dire que leur mélange est très efficace, ils arrivent à mixer puissance et mélodie avec un talent rare, au chant Ryan est impressionnant d’aisance, sonnant tantôt comme un David Coverdale, tantôt comme un Axl Rose. Au hasard d’un titre, ils nous font ressortir leurs origines irlandaises en étant digne de la légende Thin Lizzy.  Maverick est venu, s’est fait connaitre et a vaincu, le groupe restera pour pas mal de monde une formidable découverte de hard rock mélodique classique et classieux. Et à voir l’engouement autour des membres du groupe autour de leur stand de merchandising, on ne peut que leur prévoir un bel avenir.

 

Ce sont les allemands de Rebellious Spirit qui ont la lourde tâche de succéder aux Irlandais. Le groupe bénéficie lui aussi d’une demi-heure de concert, il évolue dans un hard rock plus classique et typique du renouveau que connait le genre. Mené par un Jannik énergique et motivé, le groupe nous propose un concert efficace devant un public d’abord attentif puis bien réceptif à ses qualités musicales. Malgré un son fluctuant, s’améliorant petit à petit au fur et à mesure des chansons, il propose un bon petit concert, peut-être moins mémorable que celui de Maverick, mais son énergie finit par faire la différence. L’envie de taper du pied et de remuer la tête frénétiquement s’emparant d’une bonne partie du public. Rebellious Spirit aura été finalement une autre bonne découverte, et avec ses confrères a été une belle mise en bouche avant de savourer The Poodles.

 

Les Suédois débarquent devant un public plus nombreux et qui remplit bien l’espace alloué. Ils sont très attendus tant leur hard rock mélodique est de qualité et combine très bien mélodies efficaces et puissance. En dix ans de carrière, The Poodles a signé plusieurs excellents albums - on pense bien sûr à "Sweet Trade"  ou encore "Perfomocracy". Il tourne de manière intensive pour soutenir le tout aussi bon "Devil In The Details", une nouvelle perle à ajouter à sa jolie carrière. Et en près de deux heures et pas moins de 18 chansons il va émerveiller tout le monde, The Poodles est le groupe de scène par excellence, qui se donne toujours à fond quelque soit le lieu et le public présent. Il a cette capacité à séduire un public très large et la première partie du concert passe à une vitesse folle tant se succèdent nombre de chansons imparables.

Cette première partie de concert met bien sûr à l’honneur "Devil In The Details" avec ‘Before I Die’ et son riff imparable et ‘House Of Cards’ et son refrain énorme. Mais le groupe varie bien sa set-list et met à l’honneur ses albums dès le début de concert. Et retrouver ‘Caroline’, ‘Shut Up !’ ou encore ‘Cuts Like A Knife’ et ‘Flesh & Blood’ est un véritable bonheur pour tout les amateurs. Le groupe est très au point, bénéficie d’un son énorme mais jamais trop fort. Et il dispose avec Jakob Samuel d’un chanteur charismatique, sympathique et doté d’une voix chaleureuse et puissante. Cette première partie se termine avec ‘Everything’, tiré du nouvel album et qui en concert est une véritable révélation avec son refrain très entrainant.

 

Après ce début sur les chapeaux de roues, le groupe calme le jeu et sort les tabourets et les guitares sèches pour un moment acoustique. Et ce cadre intimiste, proche du public, car la salle sans fosse à photographes permet un contact très direct, est un régal. Le groupe nous balance des extraits de trois de ses grandes ballades et il fait parler l’émotion de belle manière. ‘Crying’, ‘One Out Of Ten’ et ‘Leaving The Past To Past’ sont magnifiées dans ce cadre et de petits frissons se sont ressentir dans le public. Après ce beau moment prouvant la qualité du répertoire du groupe, retour au hard rock pour une dernière partie tout aussi énergique que la première.

 

Le groupe propose deux nouveaux extraits de son dernier album, ‘The Greatest’ et ‘Crack In The Wall’, tout aussi bons que leurs camarades. Et il revient avec bonheur sur les grands moments de ses premiers disques avec même un court moment de solo montrant un joli feeling à la batterie et à la guitare.  En balançant ‘Thunderball’, ‘ Metal Will Stant Tall’ ou encore ‘Like No Tomorrow', The Poodles ravissent le public et mettent une ambiance énorme. Enfin les rappels achèvent tout le monde avec deux classiques, ‘Seven Seas’ en duo avec Jannik Fisher de Rebellious Spirit et ‘Echoes From The Past’. Ces deux excellents morceaux finissent la soirée en beauté et nous rappellent que dès le début de sa carrière The Poodles était un formidable créateur de hard rock accrocheur.

Ce concert conclut une bien belle soirée avec une grosse découverte, Maverick, et une confirmation éclatante du talent des Poodles. Le groupe aurait mérité une audience bien plus large mais le public présent a été récompensé de sa fidélité par un excellent concert. Il nous reste à remercier Filip et son équipe de la salle De Kreun et lui donner rendez-vous très bientôt pour une suite de saison automnale qui s’annonce passionnante.


Plus d'informations sur http://www.poodles.se/
 
(0) COMMENTAIRE(S)  
 
 
Haut de page
 
Main Image
Item 1 of 0
 
  • 5751
  • 5752
  • 5753
  • 5754
  • 5755
  • 5756
  • 5757
  • 5758
  • 5759
  • 5760
  • 5761
  • 5762
  • 5763
  • 5764
  • 5765
  • 5766
  • 5767
  • 5768
Haut de page
EN RELATION AVEC THE POODLES
DERNIERE CHRONIQUE
THE POODLES: Prisma (2018)
2/5

Le naufrage qui s’annonçait il y a trois ans se matérialise avec cet album de reprises totalement à côté de la plaque.
DERNIERE ACTUALITE
The Poodles: Tour De Force
 
AUTRES ARTICLES
LEE DORRIAN (18 SEPTEMBRE 2015)
Music Waves a eu le privilége de rencontrer Lee Dorrian, légende de la scène extrême en général au gré de ses collaborations au sein de Napalm Death, Cathedral... Aujourd'hui, il nous parle de son nouveau projet enthousiasmant, With The Dead...
SAXON (29 SEPTEMBRE 2015)
Rencontre avec un Biff Byford en pleine forme et très en confiance quant à la sortie du dernier album des Saxon. Retour sur les coulisses d'un album très réussi...
 

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022